Beauvechain 1320

La Défense veut susciter des vocations pour contrôler le trafic aérien

La composante aérienne de la Défense va lancer une procédure de recrutement de contrôleurs aériens, cette année.  Pour susciter des vocations, elle organisait ce jeudi un Jobday sur 4 sites: Kleine Brogel, Gavere, Florennes et Beauvechain. Au total,...

La composante aérienne de la Défense va lancer une procédure de recrutement de contrôleurs aériens, cette année. 
Pour susciter des vocations, elle organisait ce jeudi un Jobday sur 4 sites: Kleine Brogel, Gavere, Florennes et Beauvechain. Au total, une centaine de jeunes ont ainsi pu découvrir le métier de ceux qui sont les oreilles et les yeux des pilotes militaires.  

Selon le Lieutenant Jérôme Legait, contrôleur aérien militaire, les principales qualités requises pour la fonction sont la capacité de résistance au stress, l'esprit d'équipe, la capacité d'effectuer plusieurs tâches en même temps, la flexibilité et l'attention.

Le parcours du combattant 

Rien qu'à Beauvechain, le Jobday a attiré 26 jeunes visiteurs. Ceux-ci ont notamment pu visiter la tour de contrôle et voir de près les opérateurs en action. Mais avant de pouvoir réaliser leur rêve, les candidats devront franchir de nombreuses étapes. Ils devront d'abord réussir des tests de sélection... en anglais et en mathématiques, notamment. Ensuite, les candidats retenus suivront une formation (rémunérée) pendant environ 3 ans et demi. Un parcours exigeant jonché d'obstacles. Au final, pour les élèves ayant réussi la sélection d'entrée en 2018, seuls 6 (les mieux classés) obtiendront un contrat. "La sélection et la formation sont exigeantes, en effet", reconnaît Vincent Tonicelli, recruteur à la Défense. "Mais ce métier à responsabilités nécessite aussi de bons éléments, bien formés. Ils doivent être à la hauteur. Et ceux qui se classent moins bien peuvent encore se diriger vers d'autres filières au sein de la Défense." 

Cette sélection impitoyable ne semble en tout cas pas décourager les plus motivés. Plusieurs participants au Jobday nous ont certifié vouloir travailler énormément pour pouvoir devenir les yeux et les oreilles des pilotes d'avions et d'hélicoptères. Les 18-33 ans, titulaires du CESS, ont jusqu'à la mi-avril pour s'inscrire aux épreuves de sélection.

Informations pratiques sur le site de la défense: www.mil.be

Jean-Claude Hennuy

Retrouvez l'article original sur RTBF