La crise, une opportunité pour le tourisme Wallon, estime la ministre Valérie De Bue

Le ministre-président wallon Elio Di Rupo et la ministre wallonne du Tourisme Valerie De Bue étaient à Rochefort samedi matin pour défendre les atouts touristiques de la Wallonie.

"La crise doit être utilisée pour rebondir", estime Valérie De Bue.

C'est à vélo que la délégation ministérielle, accompagnée du bourgmestre de Rochefort et ministre des Pouvoirs locaux Pierre-Yves Dermagne, a parcouru la route depuis les grottes de Han-sur-Lesse jusqu'au belvédère qui surplombe la vallée. Une balade champêtre prétexte à la promotion du tourisme en Wallonie, dont le Geopark Famenne-Ardenne, qui s'étire de Durbuy aux grottes de Han, est l'une des destinations phares.

Rester prudent

"La crise du Covid-19 a causé de nombreux dégâts, tant sur le plan sanitaire que socioéconomique", souligne Valérie De Bue. "Mais c'est aussi une opportunité pour ses différents acteurs de rebondir en renforçant les atouts du tourisme en Wallonie. Il y a une tendance parmi les citoyens à rester prudent et à ne pas trop s'éloigner compte tenu des conditions sanitaires actuelles. C'est l'opportunité de faire découvrir la Wallonie."

Parallèlement aux six millions et demi d'euros mobilisés par le gouvernement pour venir en aide au secteur du tourisme, une vaste campagne de promotion baptisée VisitWallonia.be a vu le jour il y a quelques semaines. "Nous espérons capitaliser sur cette campagne pour l'avenir", poursuit Valérie De Bue. "Il y a trois enjeux: le tourisme durable, la digitalisation et l'écosystème. Le tourisme ne doit pas se résumer à l'hébergement et aux loisirs. C'est aussi une expérience plus large. Rappelons qu'en termes d'emplois, le secteur représente environ 60.000 équivalents temps plein. Des emplois non délocalisables et susceptibles d'intéresser tous types de profils."

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF