Aubange 6790

La 63ème récolte de vivres pour l'opération Arc-en-Ciel aura lieu ce week-end

L'opération Arc-en-Ciel se déroule ce week-end. Il s'agit d'une opération de récolte de vivres non-périssables qui existe depuis quelques décennies. Cette opération a vu le jour en 1954. Cette année-là, 42 tonnes de vivres avaient été récoltées....

L'opération Arc-en-Ciel se déroule ce week-end. Il s'agit d'une opération de récolte de vivres non-périssables qui existe depuis quelques décennies. Cette opération a vu le jour en 1954. Cette année-là, 42 tonnes de vivres avaient été récoltées. L'an dernier, ce sont quelque 97 tonnes de nourriture qui avaient été rassemblées et redistribuées. Redistribuées à qui ? A des institutions de l'enfance. 90% des demandes d'aide avaient été rencontrées.

Sophie Vanderheyden de l'ASBL Arc-en-Ciel, renseigne : "En plus des pâtes, du sucre, du riz et du café, il faut également penser à tout ce qui est boîtes de conserve : des fruits, des légumes, du poisson et de la viande, mais également tout ce qui est sucreries pour le goûter et le déjeuner, c'est-à-dire des biscuits, des chocolats, des bonbons, des céréales et des boissons. On a également besoin de cela car quand on a un séjour pour des enfants, il y a évidemment le déjeuner, le dîner et le souper, donc il faut que ce soit varié. 

Samedi et dimanche, ce seront surtout des jeunes scouts qui sonneront à votre porte pour demander de la nourriture. Si on ne passe pas chez vous, vous pouvez aussi aller directement dans un centre proche de chez vous. Il y en a 27 en Wallonie et à Bruxelles, où les vivres vont être rassemblées et triées. Toutes les adresses se trouvent sur le site internet de l'opération".

Des vivres pour maisons d’hébergement, maisons de quartier, écoles de devoirs, maisons de jeunes, etc.

"Les vivres s'adressent à des maisons d'accueil, des hébergements où vivent des enfants 24h/24. Ces associations sont subsidiées, elles s'occupent bien des enfants mais elles ont rarement suffisamment de moyens pour les loisirs et les vacances. Donc en leur offrant ces colis de nourriture, cela leur permet de faire des économies au niveau du budget nourriture et avec l'argent, elles pourront ainsi plus facilement emmener les enfants en vacances ou leur permettre de participer à des loisirs".

On n'est pas des pigeons

Retrouvez l'article original sur RTBF