Liege 4000

L'Opéra Royal de Wallonie propose "I Puritani" de Vincenzo Bellini

L'Opéra Royal de Wallonie met à l'honneur une nouvelle œuvre: "I Puritani" (Les Puritains), de Vincenzo Bellini, son dernier opéra composé en 1835.

Cet opéra raconte la passion amoureuse qui unit deux jeunes gens issus de clans ennemis dans l’Angleterre du XVIIème siècle: les Stuart et les Cromwell. Mais c’est aussi un des opéras parmi les plus difficiles du répertoire du bel canto.

Elvira et Arturo s’aiment passionnément. Malgré les différends entre leurs deux clans, le père d’Elvira a consenti à leur mariage. Sauf qu’au dernier moment, Arturo se voit confier une tâche délicate, celle de ramener en secret la Reine des Stuarts à Londres, pour lui éviter qu’elle soit décapitée. Elvira se croit trahie. Elle sombre dans la folie. Mais si Arturo obéit aux ordres, il ne peut oublier son grand amour, Elvira. Une histoire différente de celle de Roméo et Juliette. Vincent Boussard, metteur en scène: "Il y a des similitudes, parce qu'on a deux familles qui se battent, le clan des puritains qui se bat contre les royalistes. Et à la fin de la pièce, les puritains l'emportent, donc la question politique est réglée. Ici il y a un prétexte à raconter un antagonisme et à faire que le couple soit dans une difficulté et soit embringué dans des histoires qui vont le mettre à mal".

Cette partition est extrêmement difficile à chanter, le ténor américain Lawrence Brownlee incarne Arturo dans ce spectacle: "C'est difficile" explique le ténor. "J'ai chanté déjà au moins 8 fois je crois et ce n'est pas facile. C'est toujours très aigu. Avec le temps, c'est quelque chose que je peux chanter".

L’Opéra Royal de Liège propose une version intégrale d’I Puritani, dirigée par Spenanza Scapucci. L’occasion unique de découvrir ce chef d’œuvre de bel canto, et ce, jusqu'au 28 juin.

Nicole Debarre

Retrouvez l'article original sur RTBF