L'aéroport de Charleroi a essuyé en 2020 un recul de 69% du trafic de voyageurs

Avec en tout 2.

558.046 passagers accueillis à Brussels South Charleroi Airport (BSCA), le trafic de voyageurs y a baissé de 69% par rapport à l'année 2019, qui était une année record, précise toutefois la société dans un communiqué diffusé lundi soir. Les résultats sont le reflet de la crise sanitaire du coronavirus qui a sévèrement frappé le secteur aérien au niveau global.

Durant les mois d'été, juillet et août, la fréquentation des passagers à l'aéroport de Charleroi a atteint 35% par rapport à 2019. Par la suite, la deuxième vague Covid-19 a à nouveau influencé le trafic aérien et le nombre de voyageurs a chuté pour atteindre 15% durant le mois de novembre.

Les vacances de Noël ont fait revenir un peu plus de passagers à Charleroi, soit 124.559 passagers ou 20% du volume de 2019.

L'Espagne est en première position du classement des destinations, suivie du Maroc, de la France, de l'Italie et du Portugal, détaille le communiqué de BSCA. Concernant les mouvements commerciaux, l'aéroport a constaté une baisse de 45% en 2020 par rapport à 2019.

L'année qui avait somme toute bien démarré pour l'infrastructure aéroportuaire carolo a été "perturbée par la crise sanitaire sans précédent, imposant d'immenses défis au secteur aérien et réduisant drastiquement notre activité", commente Philippe Verdonck, CEO de BSCA.

Chômage temporaire

Pour faire face aux pertes de recettes financières, l'aéroport a recours au chômage temporaire partiel pour une majorité de son personnel, précise la société.

Les priorités pour la société ont été et demeurent en outre "la mise en place rapide des mesures sanitaires et la sécurisation du 'parcours passager' au sein de la zone aéroportuaire", souligne le communiqué.

Cette année, Brussels South Charleroi Airport célèbrera 30 ans d'opération. "30 années qui ont forgé une success-story wallonne remarquable, grâce à l'implication de tous: le gouvernement, le conseil d'administration, les institutions, nos partenaires, nos collaborateurs, nos passagers", commente le CEO. Il ajoute que les projets ne manquent pas pour les 12 prochains mois, dont l'inauguration de l'allongement de piste, la mise en place d'une politique de développement durable, le développement de l'esplanade ainsi que le futur bâtiment destiné aux contrôles aux frontières.

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF