Arlon 6700

L'accueil extra-scolaire : un plus pour les enfants

C’est en septembre 2000 que la première structure d’accueil extra-scolaire communale a ouvert ses portes.

Les premiers mois, elle comptait une vingtaine d’enfants inscrits dans une structure unique puis très vite leur nombre a augmenté pour atteindre une moyenne de 80 enfants présents chaque jour.

Jusqu’à récemment, le service d’accueil extra-scolaire comptait 7 structures :

  • Le Temps de Rêver au centre-ville d'Arlon
  • La Marelle dans la rue de Neufchâteau
  • Le Pré Enchanté à Schoppach
  • L’Eclat de Rire au Galgenberg
  • 1, 2, 3, Soleil à Heinsch
  • Accueil de Waltzing
  • Accueil de Frassem

En décembre 2018, le service comptait 1072 enfants inscrits.

Quelles sont les missions de l’accueil extra-scolaire ?

Les structures accueillent des enfants âgés de 2,5 ans à 12 ans avant et après l’école, le mercredi après-midi et durant les congés scolaires.

Le service est ouvert de 6h45 à 19h, offrant ainsi une solution de garde aux parents qui travaillent, à ceux en recherche d’un emploi ou encore en formation. ( Cf. ROI )

L’accueil extra-scolaire est un apprentissage à la vie sociale pendant une partie du temps libre de l’enfant.

L’éducateur veille à ce que chaque enfant, quels que soient son âge et sa personnalité, soit le sujet d’une attention individuelle appropriée.

L’équipe propose aux enfants de venir s’amuser, bricoler, créer, s’éveiller et s’épanouir au cours des différentes activités proposées en cours d’année, comme par exemple : l’éveil musical, l’expression orale et théâtrale, la cuisine, la psychomotricité.

Chaque mercredi après-midi, un groupe d’enfants participe à diverses activités extra-muros (découverte de nos forêts, terrain de sport, bibliothèque, musée, …). Ils sont véhiculés à l’aide de la camionnette du service.

Une aide aux devoirs est proposée aux enfants de 16h30 à 17h30. Il ne s’agit pas de faire du rattrapage scolaire mais concrètement d’apporter un soutien aux enfants qui en ont besoin.

Le service est également ouvert en période de congés scolaires.

La qualité de l’accueil étant une priorité pour la Ville d’Arlon, tous les membres de l’équipe sont formés.

Des réunions avec l’équipe d’encadrement sont organisées régulièrement en période scolaire pour exposer et résoudre les difficultés rencontrées. Celles-ci portent sur l’organisation générale, sur l’analyse et l’évaluation des comportements adoptés, sur l’adaptation continue du projet pédagogique et, c’est le plus important, sur l’observation des enfants et les enseignements à en tirer.

Quelques chiffres

Au niveau de l’effectif

Le service comptait jusqu’il y a peu une responsable, 23 éducateurs, 11 auxiliaires d’administration, deux employées administratives et quatre auxiliaires d’entretien, ce qui permet de respecter les normes imposées par l’ONE (une éducatrice pour 18 enfants de plus de 6 ans si la durée d’accueil est inférieure à 3h, une éducatrice pour 12 enfants de plus de 6 ans si la durée d’accueil est supérieure à 3h, une éducatrice pour 8 enfants de moins de 6 ans quelle que soit la durée d’accueil).

Le taux de fréquentation par jour par structure

En période scolaire

  • Au Temps de Rêver : entre 90 et 120 enfants
  • À la Marelle : entre 20 et 30 enfants
  • Au Pré Enchanté : entre 70 et 90 enfants
  • À l’Eclat de Rire : entre 40 et 55 enfants
  • À 1, 2, 3, Soleil : entre 20 et 30 enfants
  • À Waltzing : entre 70 et 90 enfants
  • À Frassem : entre 60 et 80 enfants

Durant les vacances

  • À la Marelle : entre 40 et 50 enfants
  • Au Pré Enchanté : entre 30 et 40 enfants
  • Aux Plaines de jeux (uniquement durant 6 semaines en été)
  • À Waltzing : entre 50 et 60 enfants
  • À Callemeyn : entre 45 et 55 enfants

Dans un souci d’uniformiser l’accueil des enfants durant leur temps libre et pour que chacun d’entre eux puisse bénéficier des mêmes prestations, le Collège communal a souhaité que les garderies (surveillance avant et après les heures scolaires organisée par les écoles elles-mêmes) qui existaient jusqu’ici à Fouches, à Freylange, à Toernich, à l’école des Lilas, à Stockem et à Sterpenich-Barnich fassent place à des structures extra-scolaires (encadrement par des éducateurs, goûter, activités…). Pour répondre à cette exigence, une dizaine de personnes viennent d’être recrutées.

La grille tarifaire qui était appliquée dans les garderies (0,75 €/demi-heure) va être adaptée à partir de la rentrée.

Il est à préciser que le taux de la redevance est déterminé en fonction des revenus des parents de l’enfant et que les tarifs de l’extra-scolaire n’ont pratiquement pas évolué depuis dix ans (pour des revenus de 9.000 € en 2009, 3,22 € la demi-heure étaient demandés pour un coût dix ans plus tard de 3,60 €). Une réduction est octroyée pour tous les ménages arlonais ainsi que pour les ménages ayant deux enfants ou plus fréquentant en même temps le service et pour les familles « nombreuses ». 80% des familles bénéficient de la réduction tarifaire actuellement.

Et il est important de préciser que jusque 2.500 €, un ménage arlonais paie moins cher pour l’accueil extra-scolaire que pour la garderie !

A titre d’exemple, un ménage dont les revenus sont compris entre 3.001 et 3.500 € paiera 1,2 € la demi-heure au tarif plein et 1 € au tarif réduit. Si l’on considère une moyenne de 4 heures par jour pour un enfant, cela revient à payer 192 € au tarif plein et 160 € au tarif réduit pour un mois.

Un ménage dont les revenus sont compris entre 5.001 e et 5.500 € payera, pour le même nombre d’heures, 320 € au tarif plein (2 €/demi-heure) et 272 € au tarif réduit (1,7 €/demi-heure) par mois.

Un ménage dont les revenus dépassent les 9.001 € payera 576 au tarif plein (3,6 €/demi-heure) et 480 € au tarif réduit (3 €/demi-heure) pour un mois.

Dernières précisions :

  • Le temps de midi (mercredi) : la facturation de l’extra-scolaire commence à partir de 13h30.
  • La gestion des activités : les groupes sont organisés en fonction des âges mais aussi des retours afin de permettre l’organisation des activités.
  • Le goûter : un marché relatif à l’acquisition de fruits est prévu pour permettre d’alterner les fruits et les tartines.

L’accueil extra-scolaire est la pierre angulaire de la politique menée en faveur de la jeunesse pour le Collège communal. Bien qu’une participation financière soit demandée aux parents, cette dernière ne couvre pas l’intégralité des frais. La Ville absorbe le surplus. En 2017, il se montait à 363.000 € et en 2018 à 328.000 €.

La tutelle a donné un avis positif sur le règlement le 18 juillet 2019.

Retrouvez l'article original sur Commune