Hastière 5540

L'école fondamentale d'Hastière doit fermer: "Il n'y a plus un bruit dans les couloirs, ça fait un pincement"

L’école fondamentale autonome d’Hastière ferme ses portes à cause d’un nombre d’enfants inscrits insuffisant. L’année dernière déjà, l’école avait eu une dérogation pour ouvrir, mais elle n’est plus accordée.

Il n'y a plus que douze enfants inscrits dans l'école fondamentale autonome de Hastière qui dépend directement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Pour rester ouverte, l'école devrait compter 24 inscrits primaires et maternelles confondus minimum, comme l'explique le directeur Olivier Desutter:

Pour cette année, on était dans l'obligation d'avoir douze maternelles et douze primaires. Malheureusement, nous n'avions plus que trois maternelles et neuf primaires. Nous avons demandé une nouvelle dérogation, mais elle a été refusée.

Ce mardi, les parents sont venus récupérer les documents pour changer leurs enfants d'école. Une journée difficile pour le personnel et les parents, lâche Olivier:

C'est effectivement une journée très difficile avec beaucoup de pleurs des parents puisque c'est la fin.

Cette fermeture entraîne forcément une perte d'emploi pour le personnel de l'école, une enseignante de la classe maternelle nommée et une de primaire temporaire, Lætitia Delval. Elle devait travailler toute l'année dans l'école hastiéroise:

Depuis que j'ai commencé à travailler, j'ai toujours eu la chance de travailler de septembre à juin. C'était par contre la première fois que j'avais vraiment une classe seule où j'étais titulaire. En plus, j'habite juste à côté donc c'était vraiment pratique.

Le métier est en pénurie donc Lætitia devrait rapidement être recasée. Le reste du personnel qui est nommé attend une nouvelle affectation. Il est à noter que même sans exercer, le personnel titulaire ne perdra pas son salaire. Malgré la situation critique de l'école, tous espéraient qu'elle reste ouverte, ajoute le directeur:

On savait que la classe maternelle ne tiendrait pas, mais on espérait que la classe primaire continuerait et que l'école fermerait en septembre 2022. Ici, c'était vraiment une famille avec des cours personnalisés.

Pour le directeur, la fermeture de son école tient dans le nombre important d'écoles primaires dans la commune:

Il y a six écoles primaires et de moins en moins de familles qui s'installent à Hastière. Une fois dans le secondaire, les élèves doivent faire parfois vingt kilomètres. Les parents préfèrent donc mettre tous les enfants dans la même école. C'est plus pratique pour eux.

Le personnel doit continuer à prester jusqu'au 30 septembre. Quand on demande au directeur si la vue des classes vides est un choc, sa réponse est pleine d'émotion:

Cela fait un pincement, ça change beaucoup. Plus un son, plus un bruit, en pleine semaine, ça fait bizarre.

Retrouvez l'article original sur MAtélé