Kazartt: quand éthique et atypique font tourner les ceintures

Quand deux Belges expatriés en Espagne se rencontrent dans l'avion, cela donne un résultat « casual » et « smart », autrement dit « chic décontracté ». La contraction de ces deux mots a changé leurs vies.

Bien que la ceinture soit devenue un accessoire de mode incontournable, Guillaume et Amandine ont remarqué que la plupart des hommes portent, tous les jours, la même ceinture monotone et ennuyeuse.

KAZARTT a donc décidé de casser une routine vestimentaire en imaginant des ceintures originales et hautes en couleurs. Mais pas seulement puisqu'elles respectent le code éthique de la "slow fashion", c'est à dire proposer une alternative, des produits durables, respectueux de l’environnement et intemporels. Le but est simple et noble: prendre soin de soi, de notre Terre et consommer de manière consciente et responsable.

Le côté éthique

L’atelier avec lequel Kazartt a décidé de travailler se situe dans la région d’Alicante. Cette partie de l’Espagne est connue mondialement pour son savoir-faire en matière de travail du cuir.

La structure est de taille humaine, proche, disponible et accessible; leurs engagements envers les enjeux climatiques et le respect de toutes les normes européennes sont respectés à la lettre.

Ce partenaire est spécialisé dans la création de ceintures depuis plus de 30 ans: un savoir-faire qui se transmet de père en fils.

Les produits sont tous créés à partir de matières premières durables et en petites séries. Des produits non toxiques avec un faible impact CO2 et un procédé de finition respectueux de l’environnement sont utilisés.

Le côté atypique

La marque s’adresse directement aux femmes et aux hommes qui veulent s’habiller élégamment tout en se démarquant de la masse. Pour ce faire, KAZARTT vous offre un accessoire de mode original, haut en couleur et peu conventionnel.

La rencontre des deux protagonistes est un peu comme leurs ceintures: atypique. L’avion reliant la Belgique à l'Espagne à peine décollé, la personne assise au milieu de Guillaume et d'Amandine se lève et va s’asseoir sur un autre siège. Ils commencent à parler et ils se rendent compte que, même si ils vivent aujourd’hui tous les deux à Barcelone, ils sont originaires de la même ville en Belgique, à 1500 km de là.

La seconde coïncidence est qu’Amandine a beaucoup d’expérience en tant que styliste. Et Guillaume, quant à lui, est en pleine réflexion: alors qu’il a 10 ans d’expérience dans le marketing en ligne, il pense à changer complètement de domaine et créer une marque de ceintures pour hommes.

De retour à Barcelone, quelques cafés et verres plus tard, le projet commence à prendre forme. C’est en septembre 2018 que KAZARTT est officiellement lancé.