Léglise 6860

Justine lance Chez Paulette et change de vie

Journaliste de formation, Justine Massut est salariée dans le secteur des médias à Bruxelles. Elle quitte tout pour ouvrir « Chez Paulette », une épicerie locale dans son village d’enfance.

A 25 ans, Justine Massut prend le tournant pour lequel on attend souvent 40 ans. Cette journaliste de formation change radicalement de métier et accomplit son rêve : ouvrir une épicerie de produits locaux. Cette idée, qui était toujours restée dans un coin de sa tête, se concrétise après la perte de sa grand-mère en février dernier. Une figure du village de Léglise. " Tout le monde connaissait Paulette. Jusqu’à la fin des années ’70 elle tenait un magasin dans sa maison ", explique Justine Massut. Elle s’aperçoit alors que cette surface commerciale est une opportunité de rendre hommage à sa grand-mère et concrétiser son rêve.

Retour aux sources

La crise du Covid19 agit comme un déclic sur la jeune travailleuse. " Je pensais partir un an en Australie, mais ce n’était plus possible. Je me suis retrouvée sans projet à me demander ce que j’allais faire. Il fallait que je prenne une décision ", explique Justine Massut. En mai, elle décide officiellement de monter son projet d’épicerie. " Dans mon ancien travail, parfois, je me levais en me demandant quelle utilité j’avais. A quoi sert ce que je fais? Pendant les études on a beaucoup d’illusions sur le métier de journaliste. A part à mon patron, est-ce que mon travail apporte du positif à quelqu’un ? Je ne pense pas. J’avais besoin de retrouver du sens à ma vie ", explique Justine Massut qui habite Bruxelles depuis 4 ans. " À travers ce projet, j'aimerais pouvoir apporter du soutien aux producteurs locaux, prôner une alimentation durable et accessible à tous et favoriser une consommation plus respectueuse de l'environnement et de sa santé ", ajoute Justine Massut.

Loin du monde de la vente

Sans expérience, elle se renseigne auprès d’autres épiceries dans la région et sur comment monter son entreprise. " Les différentes formations pour aider porteurs de projet n’allaient pas assez vite à mon gout ", dit Justine Massut . Elle espère pouvoir ouvrir en fin d’année 2020, en fonction de l’avancée des travaux. " J’ai déjà une vingtaine de producteurs, donc la moitié provient de la commune de Léglise. C’est toujours risqué de se lancer comme ça, mais c’est maintenant qu’il faut essayer sinon je ne le ferai jamais ", dit-elle pleine de motivation.

Soutien financier

Après avoir annoncé son projet sur les réseaux sociaux, beaucoup de personne du village de Léglise ont voulu la soutenir. " Je ne m’y attendais pas. Ca m’a encore plus motivé ", explique Justine Massut. Une cagnotte solidaire a été ouverte pour aider à financer les travaux. " On fait tout nous-même, en famille, et à moindre frais ", dit-elle. Les travaux et l’aménagement du magasin sont estimés à 7 000 euros.

INFOS PRATIQUES

Cagnotte solidaire

Facebook : épicerie Chez Paulette

 

Cynthia Neuprez