Jeux de hasard et paris : en 2019, plus de 35.000 joueurs belges ont demandé à être interdits

L'an dernier, plus de 35.

000 joueurs ont demandé à être interdits de jeux de hasard et de paris, selon le rapport annuel publié par la Commission des jeux hasard mercredi. Par ailleurs, 643 personnes ont été exclues à la demande d'un tiers intéressé, soit une personne de l'entourage direct des joueurs (problématiques).

En 2019, la ligne d'assistance SOS JEUX a reçu 3.494 appels, soit environ 20% de moins qu'en 2018. Quelque 350 contrôles ont en outre été menés dans les trois Régions, dans les casinos, les salles de jeux automatiques, les cafés, les agences de paris, les librairies et sur des lieux de jeux de hasard illégaux.

En 2019, 52 procédures de sanction ont été engagées à l'encontre des établissements, notamment un retrait ou une suspension de licence, un avertissement, ou encore une amende. L'an dernier, des amendes administratives ont été infligées pour un montant total de 82.916 euros. Selon les données financières transmises par les établissements à la commission pour les chiffres de 2018, les neuf casinos de Belgique ont engrangé un Gross Gaming Revenue (GGR), soit la différence entre les mises engagées et les gains redistribués, de 281 millions d'euros (+10,44% par rapport à 2017) dans le secteur offline et online.

Quant aux plus de 170 salles de jeux belges, le GGR s'est élevé à 266 millions d'euros (offline et online). Enfin, les montants sur les paris online ont généré un revenu brut du jeu de 180 millions d'euros, soit 45,70% de plus par rapport à l'année précédente, et de 13,86% en ce qui concerne le offline (190 millions d'euros). Cette augmentation est majoritairement due à l'impact de la Coupe du monde de football 2018.

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF