Ciney 5590

"Je marche vers mon école", un pédibus en test à Ciney

Ciney teste son opération « Je marche vers mon école » ce mercredi. L’idée est de faire marcher les élèves pour diminuer le nombre de voitures aux abords des écoles.

Le rendez-vous était fixé à 8h00 sur les zones d'attentes sécurisées reconnaissables à leur sol rouge et aux bacs de fleurs les délimitant. Ce mercredi matin, c'était le lancement de l'opération "Je marche vers mon école" à Ciney qui invite les écoliers cinaciens à troquer la voiture pour la marche à pied, explique Laurence Daffe, échevine de l'enseignement de Ciney :

 

L'idée est d'encourager les parents à déposer leurs enfants un peu plus loin que l'école sur des zones sécurisées, il y en a cinq au total, et que les enfants puissent marcher vers jusqu'à leur école accompagnés par des bénévoles. 

Décongestionner le centre et sécuriser les abords des écoles

 

L'ambition est de décongestionner les abords des écoles en heures de pointe et d'y accroître la sécurité pour les élèves. L'initiative est née suite à un appel à projet de la Région Wallonne incitant à repenser la mobilité. Le concept est en phase de test ce mercredi. Laurence Daffe explique la chronologie du projet:

 

On va évaluer l'opération avec les parents, les directeurs d'école et les enseignants avec les bénévoles… On va tâcher de mettre sur pied, à partir du printemps, une journée par semaine, le mercredi, lors de laquelle on organiserait cette activité "Je marche vers mon école".

Un gain de temps

 

570 élèves ont participé à cette première opération "Je marche vers mon école" sur l'ensemble de la commune cinacienne. Et visiblement, marcher n'est pas une contrainte pour ces enfants comme l'explique Matis, l'un des participants :

 

C'était cool. Je le referais bien. J'aime bien marcher un peu.

Ces trajets à pied depuis ces zones de délestage sécurisées sont également une initiative plutôt bien reçue par les parents rencontrés sur place. Ils gagneront un peu de temps en heures de pointe comme le fait remarquer l'un d'eux :

 

Ce sera un avantage à terme. Ici, on perd facilement dix minutes pour traverser la ville, si pas plus, cela dépend des périodes. À Ciney, il faut envisager d'être là bien avant 8h00, sinon on est bloqué. Donc oui, je pense que ce sera vraiment bien.

L'évaluation de l'opération permettra de déterminer si les emplacements des zones sécurisées sont adaptés, et si d'autres zones doivent être créées notamment dans les villages de l'entité.

 

 

 

 

Ciney teste son opération « Je marche vers mon école » ce mercredi. L’idée est de faire marcher les élèves pour diminuer le nombre de voitures aux abords des écoles.

Retrouvez l'article original sur MAtélé