Tournai 7500

Intersysto, une start-up tournaisienne sur le toit du monde

Un nom à retenir: Intersysto.

 C'est le nom d'une start-up tournaisienne dont on risque d'encore entendre parler. Et dans le sens positif du terme. Intersysto vient de remporter un prix prestigieux à La Vegas, un prix distribué dans le cadre du plus grand salon technologique du monde.
Mais qu'a fait Intersysto pour décrocher un tel prix?

Nos séniors au centre de la technologie

La boite tournaisienne a mis en place un logiciel qui pourrait bien révolutionner l'aide à domicile des séniors. Prenons un cas concret: Jean est le doyen de la famille. Il a 83 ans. Mais aujourd'hui, il ne se sent pas très bien. Il ne mange carrément pas son repas. Son aide ménagère le voit. Débarrasse l'assiette. Mais si elle ne croise personne de la famille, elle va probablement garder l'information pour elle. Personne ne saura jamais que Jean n'a rien mangé. C'est là que le logiciel d'Intersysto intervient. L'aide ménagère devra encoder le manque d'appétit de Jean pour que tout l'entourage y compris médical soit au courant comme nous l'explique Dominique Duhayon, l'un des fondateurs du logiciel: "Ca permet d'avoir une information beaucoup plus continue et qui permet au médecin d'avoir des signes avant-coureurs de la dégradation de l'état de santé de la personne. L'idée c'est vraiment que le médecin ou le spécialiste ait une vue globale de l'état de santé du patient comme s'il était à l'hôpital. Aide-soignant, infirmière, femme de ménage ou même la personne qui apporte les repas, tous sont invités à encoder des données dans le logiciel. "

Las Vegas, un sacré tremplin

La reconnaissance d'Intersysto au niveau international va évidemment booster l'activité de la petite start-up tournaisienne. "Pour le moment, il y a 8 employés", explique Dominique Duhayon. "Mais à très court terme, 4 à 5 emplois vont sans doute être créés. Et j'espère que ce n'est que le début."
Le trophée reçu à Las Vegas n'est pas là effectivement juste pour garnir la vitrine: "Ici à Las Vegas, on rencontre des gens du monde entier. Et on se rend compte que la manière dont on a pensé ce produit d'accompagnement des séniors à la maison, ça n'intéresse pas que les pays limitrophes à la Belgique mais beaucoup d'autres pays."

De quoi peut-être donner envie à d'autres entrepreneurs en Belgique de concrétiser leur idée.

Arnaud Montero

Retrouvez l'article original sur RTBF