Interdiction des voyages non-essentiels: à peine 2000 passagers à Brussels Airport

Pas plus de cinquante vols sont prévus ce mercredi à Brussels Airport, où à peine 2.

000 passagers sont attendus, au premier jour de l'interdiction des voyages non-essentiels à l'étranger. Les jours précédents, une centaine de vols étaient encore programmés, contre 550 à 600 hors pandémie.

Les voyages essentiels - pour raisons professionnelles, médicales ou familiales impérieuses - restent autorisés. Les voyageurs doivent alors remplir une déclaration sur l'honneur.

La plupart d'entre eux sont bien préparés

"A peu près tout le monde semble au courant", indique la porte-parole de Brussels Airport, Ihsane Chioua Lekhli. "Nous avons tout mis en oeuvre pour informer au mieux les passagers et remarquons que la plupart d'entre eux sont bien préparés. Des contrôles sont effectués par les compagnies aériennes et la police fédérale".

L'interdiction des voyages non-essentiels à l'étranger, imposée dans le cadre de la lutte contre la propagation des nouveaux variants du coronavirus, a un impact important sur l'aéroport. Si à peine 2000 voyageurs étaient attendus ce mercredi, ils étaient encore entre 6000 et 8000 au cours des jours précédents. Hors pandémie, l'aéroport peut accueillir jusqu'à 60.000 passagers par jour.

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF