Namur 5000

Inondations : la phase communale du plan d'urgence est clôturée à Namur

Sur le territoire de la ville de Namur, une cellule de rétablissement remplace dorénavant le plan d'urgence mis en place après les inondations qui ont fortement touché la région le 24 juillet en soirée, a décidé la cellule de crise réunie vendredi.

Maxime Prévot, bourgmestre de Namur, a décidé de clôturer la phase communale du plan d'urgence, "toutes les situations nécessitant une intervention d'urgence ayant été gérées", apprend-on par voie de communiqué. La phase fédérale du plan d'urgence a pour sa part déjà été clôturée lundi soir, tandis que le gouverneur a clôturé la phase provinciale vendredi matin.

Les actions sur le terrain continuent

"Cette clôture ne signifie certainement pas la fin des actions sur le terrain: la cellule de crise passe dès ce soir la main à une cellule de rétablissement, composée prioritairement de représentants des pompiers, du psychosocial et du suivi technique et logistique, sous l'égide de la coordinatrice de la planification d'urgence", a communiqué la ville de Namur.

Parmi les aides toujours en cours figurent la mise à disposition jusque dimanche soir de containers pour évacuer les biens abimés, la mise à disposition de douches dans le quartier sinistré de Bomel tous les soirs jusqu'au 10 août inclus et un accueil avec café et soupe au Centre culturel des Abattoirs de Bomel jusqu'au 15 août.


►►► À lire aussi : Inondations en Wallonie : un locataire sinistré sur deux n’est pas assuré, beaucoup n’auront aucune indemnité


Les précipitations ont été concentrées sur une courte durée (environ 1h30 samedi soir) mais ont provoqué tellement de dégâts que des actions devront être menées pendant de longues semaines. "La Ville de Namur continuera à être au côté des personnes et des quartiers/rues dans le besoin", a-t-elle conclu.

 

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF