Charleroi 6000

Homme de confiance de Paul Magnette, Thomas Dermine devient secrétaire d'État à 34 ans

Paul Magnette a sorti une plume carolo de son chapeau lors la négociation du gouvernement fédéral.

Son bras droit, Thomas Dermine, devrait y occuper un poste de secrétaire d'Etat. Il s’agit d’une ascension fulgurante pour le jeune et brillant carolo.

Car Thomas Dermine, c’est un peu le golden-boy de Charleroi. Il est diplômé de Solvay et il a fait Harvard aux Etats-Unis. Il a aussi travaillé pour une grande société de consultance : MC Kinsey.

Et puis, il y a 3 ans, son ancien prof de l’ULB à Sciences Po, un certain Paul Magnette, est venu le chercher pour lui confier le plan Catch. Il s’agissait d’un plan de relance de l’emploi pour la région de Charleroi après la fermeture de Caterpillar.

Quelques mois plus tard, il recevait, pour ça, le prix du Wallon de l’année. Alors, quand les médias lui demandent pourquoi Charleroi et pourquoi la Wallonie, il répond : "J’pense qu’il y a des enfants qui rêvent d’être pompiers, d’autres qui rêvent d’être policiers ou joueurs de foot. Moi, d’une certaine façon, j’ai toujours voulu travailler sur des matières de développement économique ou social de ma région, de Charleroi et, de façon plus large, de la Wallonie."


A 34 ans seulement, Thomas Dermine a déjà pas mal d’expérience sur le terrain économique. Un peu moins, par contre, en politique dont il s’occupe depuis un an seulement. Et, là aussi, c’est Paul Magnette qui est venu le chercher pour diriger l’institut Emile Vandervelde, le centre d’étude du Parti Socialiste.

Le poulain du président du PS a participé à toutes les négociations fédérales. Et il était d’ailleurs présent ces derniers jours pour finaliser l’accord de gouvernement.

Thomas Dermine occupera d’emblée un poste important dans la période post-covid qui s’annonce : celui de secrétaire d’État à la relance économique.

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF