Aubange 6790

Hépatite A: forte augmentation du nombre de cas en Belgique

La Belgique fait face à une grosse augmentation du nombre de cas d’hépatite A depuis le mois de janvier. L’épidémie touche surtout les hommes qui ont des relations sexuelles avec les hommes. Le virus est parti l’été dernier d'un festival aux...

La Belgique fait face à une grosse augmentation du nombre de cas d’hépatite A depuis le mois de janvier. L’épidémie touche surtout les hommes qui ont des relations sexuelles avec les hommes.

Le virus est parti l’été dernier d'un festival aux Pays-Bas, l'Europride. Il circule depuis lors dans une dizaine de pays européens dont l'Allemagne, l’Italie, la France et la Belgique.

La Flandre la plus touchée

En trois mois, de janvier à mars, elle avait déjà enregistré 74 cas alors que la moyenne annuelle d’hépatite A en Flandre est de 84 cas. " Les cas en Flandre ayant fait l'objet d'un génotypage sont principalement, mais pas exclusivement, reliés au cluster apparu aux Pays-Bas à l'issue du festival EuroPride organisé en juillet et août 2016 à Amsterdam ", peut-on lire dans une lettre d’information de l’Institut de santé publique.

Pour un cas visible d’hépatite A, il existe 2 cas non-visibles

A Bruxelles, on a enregistré 75 cas depuis début janvier. C’est six fois plus que le nombre de cas enregistrés à la même période en 2016. 80 % de ces cas concernent des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. "Pour un cas visible d’hépatite A, il existe 2 cas non-visibles ", précise-t-on au cabinet du ministre bruxellois de la santé Didier Gosuin. " On peut donc dire que le virus est assez présent à Bruxelles ".

"Ces cinq dernières semaines, on a eu à peu près une dizaine de personnes qui se sont présentées à des stades divers de la maladie", explique le professeur Horsmans, hépatologue aux Cliniques universitaires Saint-Luc. " Souvent les gens ne se présentent que lorsqu’ils sont ictériques, et qu’ils s’inquiètent pour leur foie, à raison d’ailleurs ". Ictériques. Soit, lorsqu’ils sont atteints de jaunisse. C’est le symptôme le plus visible de l’hépatite A. Quelques rares patients développeront une hépatite fulminante et nécessiteront une greffe du foie. Mais le plus souvent, les malades présentent peu de symptômes comme des symptômes grippaux et guérissent en quelques semaines.

En Wallonie, l’on dénombre 35 cas depuis janvier. C’est moins que dans le reste du pays, mais c’est également une situation anormale, avec une communauté spécifique (la communauté gay) touchée par la maladie.

Si vous avez peur de l’hépatite A, vaccinez-vous !

" Si vous avez peur de l’hépatite A, vaccinez-vous !", alerte le professeur Horsmans. Même mise en garde à l’Agence pour une vie de Qualité(AViQ), en Wallonie. A la cellule de surveillance des maladies infectieuses de l’AViQ, on précise qu’il est très difficile de se protéger, si ce n’est en se vaccinant. " On estime qu’on est contagieux pendant 15 jours avant d’avoir déclaré les premiers symptômes, et encore deux semaines après. Après avoir été en contact avec un malade, on a encore 15 jours pour se faire vacciner". Le vaccin ne protège pas à 100 % mais diminue le risque de contracter la maladie.

Différents modes de contamination

"C’est un mode de contamination oro-fécale, donc principalement les gens qui ont une hygiène de main qui n’est pas parfaite dans l’Horeca ou les cantines et bien entendu tout ce qui est crustacés au sens large, et la période actuelle est la saison des moules".

Cuisez donc bien vos crustacés, car ce sont des organismes filtrants où le virus peut être présent. L’hépatite A s’attrape aussi plus rarement via certains types de rapports sexuels.

"Il pourrait y avoir davantage d’épidémies d’hépatite A à l’avenir 

Nos conditions d’hygiène se sont largement améliorées au cours du siècle dernier. L’effet collatéral en est que les enfants ne sont presque plus touchés par l’hépatite A. Résultat : les adultes ne sont plus immunisés. L’hépatite A est une maladie qui passe souvent inaperçue chez les enfants. Les symptômes sont plus ou moins inexistants. Mais l’enfant qui a attrapé l’hépatite A est immunisé à vie. Etant donné que la plupart des enfants n’attrapent plus le virus, il risque, selon le professeur Horsmans, d’y avoir davantage d’épidémies d’Hépatite A chez l’adulte dans les années à venir.

La communauté gay en alerte

L’épidémie étant partie d’un festival gay aux Pays-Bas l’an dernier, 80 % des cas seraient des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes. Les sites d’information qui visent plus particulièrement les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes sont en alerte. D’autant que la World pride de Madrid est en cours, jusqu’au 2 juillet. Le site de l’Institut français de santé publique qui leur est dédié donne des informations très concrètes sur des modes de transmission plus spécifiques, sur la manière de se protéger et incite davantage encore les homosexuels et bisexuels à se faire vacciner.

La vigilance est davantage de mise encore à l’approche des grands festivals de l’été.

Odile Leherte

Retrouvez l'article original sur RTBF