Harcèlement scolaire: "L'enfant ne doit pas se sentir responsable de ce qui lui arrive"

Que ce soit, dans la cour de récréation de l'école, ou sur les réseaux sociaux, le harcèlement chez les ados devient de plus en plus fréquent.

Face à ce type de comportement, les parents peuvent se sentir démunis sur la manière dont ils peuvent aider leurs enfants à affronter cette violence physique ou verbale, et pouvoir retrouver sa sérénité.

"Dans un premier temps, les parents doivent pouvoir dire à l'enfant qu'il n'est pas responsable de ce qui lui arrive. L'enfant ne doit pas se sentir coupable. Ainsi, je déconseille d'envoyer l'enfant d'aller immédiatement chez un psy, car c'est lui donner le signal que si il est harcelé, c'est peut-être car il a fait quelque chose pour en arriver là", affirme le psychopédagogue, Bruno Humbeeck.

Et il recommande aux parents de l'enfant qui est harcelé de ne pas s'en prendre aux parents de l'enfant harceleur, car "cela créera une caisse de résonance chez l'enfant."

L'école a aussi un rôle à jouer

D'après Bruno Humbeeck, l'école de l'enfant a aussi son rôle à jouer. "Il existe toutes sortes d'outils pour aider l'école à prévenir et à lutter contre le harcèlement.  C'est à l'établissement scolaire de s'équiper de ces outils et de les mettre en place dans l'école. Il y a des outils pour aider l'enfant à gérer ses émotions, le jeu de rôles où le harceleur devient le harcelé et réciproquement est également un bon outil. Je conseille également de rappeler aux élèves qu'il existe des lois contre le harcèlement."

Enfin, le dernier conseil de ce psychopédagogue est "d'encourager les parents à créer une relation harmonieuse avec l'école où est scolarisé leur enfant. C'est important que les parents travaillent en harmonie avec l'école pour trouver des solutions pour l'enfant." 

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF