Plombières 4850

Gros coup de neuf pour la bibliothèque de Plombières

La culture, le parent pauvre des finances publiques, c'est souvent ce qui se dit dans le milieu culturel. A Plombières pourtant, c'est une nouvelle bibliothèque entièrement réaménagée qui vient d'être inaugurée. La commune y a investi près de 250 000...

La culture, le parent pauvre des finances publiques, c'est souvent ce qui se dit dans le milieu culturel. A Plombières pourtant, c'est une nouvelle bibliothèque entièrement réaménagée qui vient d'être inaugurée. La commune y a investi près de 250 000 euros.

Au total, plus de 30 000 documents en prêt et près de 5000 lecteurs ... deux chiffres qui à eux seuls justifient l'intérêt pour une commune comme Plombières de disposer d'une bibliothèque communale. Nicole Drummen, bibliothécaire en chef: "Dans un petite commune comme la nôtre de 10 000 habitants, une bibliothèque a d'autant plus sa place parce qu'au niveau culturel, elle est le relais pour beaucoup de choses. C'est un réel lieu de vie, un lieu indispensable dans une commune. Un lecteur inscrit chez nous reçoit une carte qui s'appelle Pass et peut avec cette même carte aller à Welkenraedt, à Verviers, aux Chiroux à Liège, avec cette même carte, il voyage partout".

Une ouverture à d'autres réseaux que l'on retrouve souvent dans les bibliothèques communales. Des lieux qui semblent ne pas trop souffrir de la concurrence du livre numérique. A Plombières en tout cas, c'est le constat qui est dressé: "Il y a une certaine concurrence, oui, mais elle ne se ressent pas encore trop au niveau des bibliothèques. Les gens sont quand même encore très attachés au papier. Lire un roman sur une tablette ou le lire en main, y'a pas photo".

Et preuve que la bibliothèque ne craint pas le livre numérique, elle en propose même le prêt gratuit via le réseau de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

A noter que cette bibliothèque est implantée rue Hack, à Plombières. Sa carte d'accès coûte 6 euros par an pour les plus de 18 ans.

Olivier Thunus

Retrouvez l'article original sur RTBF