Fumer sur un quai de gare : ce sera bientôt interdit partout, même en plein air

Tous les usagers du rail le savent, il est interdit de fumer dans les gares et dans les trains. Par contre, griller une cigarette sur les quais est toléré, du moins les quais en plein air.

Mais plus pour longtemps, la SNCB a l’intention d’interdire le tabac partout, y compris sur tous ses quais. Les raisons relèvent de la santé mais aussi de la propreté. Pour cela, il faudra un changement de loi mais en attendant, une expérience pilote est menée depuis ce mercredi à la gare de Malines.

C’est une habitude pour pas mal de fumeurs. En attendant l’arrivée de leur train, ils sortent leur paquet de cigarettes et s’en grillent une, pas dans la gare évidemment mais sur le quai. Pas les quais couverts comme à la gare Centrale mais les quais en plein air, ce qui est le cas de la majorité des gares du pays. C’est permis mais cela ne le sera bientôt plus.

Après avoir interdit du fumer dans les trains en 2004 et avoir étendu cette interdiction à ses gares et bâtiments accessibles au public en 2009, la SNCB souhaite rendre TOUS ses quais non-fumeurs, y compris les quais en plein air, et cela pour de nombreuses raisons. " Il y a bien sûr les effets bénéfiques sur la santé de tous les voyageurs et du personnel de la SNCB. L’interdiction de fumer sur les quais permettra également de réduire le nombre de mégots au sol, sur les quais et dans les voies, ce qui améliorera la propreté de la gare et le confort des voyageurs.

L’extension de l’interdiction rend également la situation plus claire : actuellement, les voyageurs ne savent souvent pas sur quel quai ils peuvent fumer ou pas, selon qu’il est couvert ou non. A l’avenir, la règle sera donc la même partout, c’est interdit ! "

En voulant bannir le tabac de tous ses quais, la SNCB ne fait qu’imiter ce qui se fait chez nos voisins, notamment la France et les Pays-Bas. Même chez nous, d’autres lieux en plein air sont déjà " non-fumeurs " comme les stades de football ou les parcs d’attractions.

Les voyageurs semblent d’ailleurs favorables à des gares 100% sans tabac. Selon une enquête réalisée par la SNCB auprès de ses clients, 7 sur 10 se déclarent favorables à l’interdiction de fumer sur tous les quais.

Le souci, c’est que l’extension de l’interdiction de fumer aux quais en plein air nécessite une modification de la législation actuelle, comme l’explique Elisa Roux, porte-parole de la SNCB : " il faut changer la loi et cela passera par des débats en Commission Mobilité de la Chambre puis par un vote en séance plénière, raison pour laquelle il est impossible d’établir un calendrier précis. Mais l’intention est là. "

Sans surprise, le projet est soutenu par le ministre fédéral de la Mobilité, Georges Gilkinet : " Il est important que les gares soient agréables, vivantes et facilement accessibles pour tou.te.s les voyageur.euse.s. Je soutiens donc ce projet pilote de "gare sans tabac" à Malines. Et je suis heureux que le Parlement se penche sur cette question et sur la manière dont elle peut être étendue à toutes les gares du pays. Les lieux publics non-fumeurs sont + agréables et meilleurs pour la santé. Les gares peuvent jouer un rôle de locomotive dans ce domaine ".

 

En attendant ce changement législatif, les quais de la gare de Malines sont déjà rendus non-fumeurs à partir de ce mercredi. Il s’agit de tester la mesure mais pour le moment il ne s’agit que d’une campagne de sensibilisation menée avec la ville de Malines et différentes associations. Pas question de dresser des procès-verbaux.

Concrètement, des affiches en gare sensibilisent les voyageurs à l’importance de ne pas fumer sur les quais comme dans le reste de la gare. Les cendriers, qui étaient répartis sur les différents quais, ont été retirés. L’esplanade de la gare fait également partie de l’initiative et est désormais également non-fumeurs.

La ville de Malines est sensible au sujet, elle avait déjà rendu non-fumeurs plusieurs aires de jeux et terrains de sport communaux. Le bourgmestre Alexander Vandersmissen revendique ce combat : " ces dernières années, Malines s’est forgé une réputation dans de nombreux domaines en tant que pionnière. Avec ces quais non-fumeurs, nous donnons également le ton dans le domaine de la santé grâce au projet pilote " Génération sans Tabac ". Après tout, dans une gare du XXIe siècle, il est logique de franchir cette étape dans l’optique du confort des voyageurs ".

Du côté des associations, c’est évidemment la satisfaction, comme l’exprime Hedwig Verhaegen, directeur chez " Kom op tegen Kanker " : " des quais non-fumeurs n’ont que des avantages pour la santé. Cela encourage les fumeurs à arrêter de fumer. Cela protège les voyageurs de la fumée, car le tabagisme passif est également nocif, même en plein air. Et cela fait en sorte que les jeunes voient moins d’adultes fumer, et qu’ils soient donc ainsi moins tentés de commencer à fumer eux-mêmes. De cette façon, nous faisons un pas important vers une génération sans tabac ".

 

Eric Boever

Retrouvez l'article original sur RTBF