Ville de Bruxelles 1000

Faut-il imposer le port du casque aux cyclistes à Bruxelles ?

Faut-il imposer le port du casque aux cyclistes à Bruxelles ? L'idée émane du député DéFI Marc Loewenstein, mais elle est loin de faire l'unanimité au sein de la communauté des cyclistes, comme l'ont mis en évidence les débats au sein de la commission mobilité du Parlement bruxellois.

Pour des raisons de sécurité évidente, il faut obliger les cyclistes à porter un casque sur le territoire régional, ou en tout cas tous les jeunes de moins de 14 ans. C'est en tout cas l'opinion du député DéFI Marc Loewenstein, étude à l'appui.

"Les accidents ont augmenté de 35%. Selon cette même étude, 43,6% des accidents sur le chemin du travail ont lieu entre 6 et 10 heures, principalement pendant les mois les plus sombres, donc de novembre à janvier. Les blessures à la tête représentent 10% des cas, et nous savons que, parfois, le casque peut faire toute la différence entre une blessure guérissable et un handicap irréversible."

D'autres facteurs favorisant la sécurité

Pour Elke Van den Brandt, ministre de la Mobilité, la sécurité des cyclistes dépend de bien d'autres facteurs que le seul port du casque.

"Si les casques peuvent augmenter la sécurité des cyclistes, ce n’est pas non plus la mesure la plus importante à prendre. En outre, cette mesure est déjà effective sur le terrain. Nous mettons l’accent sur les aménagements, notamment aux abords des écoles, le respect de ces aménagements, les comportements, les excès de vitesse, le respect mutuel, et le contrôle des sanctions."

Pour les enfants et les seniors, le port du casque est vivement recommandé. Cependant, une obligation générale risquerait de dissuader une partie des cyclistes à utiliser leur vélo pour de courts trajets. Comme le précise la Ministre de la mobilité, "augmenter le nombre de cyclistes, c'est aussi augmenter leur sécurité".

 

Philippe Carlot

Retrouvez l'article original sur RTBF