"F-16 gate": des auditions très attendues en Commission Défense (direct)

La Commission Défense entame ce mercredi ses auditions dans le dossier "F-16 gate", ces documents concernant la durée de vie de nos F-16, que certains militaires auraient caché à leur hiérarchie, dont le ministre Steven Vandeput (N-VA). Les militaires...

La Commission Défense entame ce mercredi ses auditions dans le dossier "F-16 gate", ces documents concernant la durée de vie de nos F-16, que certains militaires auraient caché à leur hiérarchie, dont le ministre Steven Vandeput (N-VA). Les militaires et le ministre ont été totalement blanchis depuis par des audits dont les députés ont pu prendre connaissance en allant les consulter à huis-clos sous condition stricte de "confidentialité".

Aujourd'hui, les députés vont entendre 15 personnes: les auteurs des audits - pour la deuxième fois-, des représentants de l'US Air Force et de Lockheed Martin et surtout, des hauts gradés auxquels les députés auront beaucoup de questions à poser.

Audition du colonel X

Le moment le plus attendu devrait être autour de midi avec dans la même salle de commission sept officiers, parmi lesquels un lieutenant général, un amiral, deux colonels et un lieutenant colonel, tous concernés par la procédure de remplacement des F-16.

Parmi eux, sera auditionné celui que l'on a baptisé le "colonel X" pour préserver jusqu'ici son anonymat. Le "colonel X" est celui qui a déclenché le "F16-gate", au risque de se voir "mis sur la touche" par les siens. C'est lui qui a reçu en avril 2017 le fameux "mémo" de l'avionneur Lockheed-Martin estimant que nos F-16 avaient une durée de vie plus importante que jugé jusqu'ici. Et qui a ensuite informé ses supérieurs en mai 2017 pour qu'ils informent le chef d'état-major et le ministre de la Défense. Chose qui n'aurait pas été faite, ont confirmé les audits.

Les audits estiment également que les supérieurs ont bien agi et que l'information n'était pas "relevante".

Les députés auront face à eux et les supérieurs en question et le "colonel X" qui, prié de se taire, s'est mué depuis en "lanceur d'alerte". Le tout sera de voir comment les députés vont interroger les uns et les autres sur base des audits qu'ils ont consultés et qu'ils ne sont pas censés divulguer, "secret defense" oblige. Les députés eux-mêmes se demandent comment ils vont faire. 

RTBF
<div class="embed-responsive embed-responsive-16by9"> <iframe class="embed-responsive-item" src="https://www.rtbf.be/auvio/embed/direct?id=129599&autoplay=1" allowfullscreen="true" mozallowfullscreen="true" webkitallowfullscreen="true" scrolling="no" frameborder="0"> </iframe> </div>

Retrouvez l'article original sur RTBF