Espagne: état d'urgence sanitaire et couvre-feu pour six mois

Etat d’urgence sanitaire jusqu’au 9 mai 2021 avec un couvre-feu de 23 heures à 6 heures du matin dans tout le pays à l’exception des îles Canaries : le Premier ministre socialiste espagnol Pedro Sanchez renforce encore les mesures pour tenter de briser la deuxième vague de Covid-19.

L'Espagne a fait état vendredi de 1.046.132 infections au Covid-19, avec 35.000 décès.

"La situation que nous traversons est extrême", a déclaré Pedro Sanchez dans une allocution télévisée à l’issue d’un Conseil des ministres extraordinaire, alors que l’Espagne a franchi cette semaine le cap du million de cas de Covid-19 et est confrontée à une recrudescence en apparence incontrôlable de la pandémie.

Dans ce contexte, "l’état d’alerte" (équivalent de l’état d’urgence sanitaire) constitue "la mesure la plus efficace pour infléchir la courbe des contagions", a-t-il poursuivi.

Il a confirmé que l’état d’alerte aurait initialement une durée de 15 jours, comme le prévoit la Constitution, et qu’il demanderait ensuite aux Cortes (chambre des députés) "de le prolonger jusqu’à début mai", mentionnant la date du 9 mai, soit pour six mois.

Concernant le couvre-feu, le chef du gouvernement espagnol a indiqué qu’il durerait en principe de 23h00 à 06h00, avec la possibilité pour les régions d’avancer ou de retarder d’une heure son début, en fonction des caractéristiques locales.

Certaines régions avaient pris les devants avec des restrictions locales, comme Madrid, la Castille-et-Leon (nord), la région de Valence (est) et la ville de Grenade (sud).

Seul l’archipel des Canaries, au large des côtes nord-ouest de l’Afrique, n’y sera pas soumis, en raison de la faible incidence du nouveau coronavirus, a-t-il expliqué.

Le pays avait imposé l'un des confinements les plus stricts en Europe avant de l'assouplir cet été. Mais comme de nombreux autres pays en Europe, les cas positifs sont fortement repartis à la hausse. Selon le niveau d'alerte, les déplacements entre régions pourraient être interdits si une région le décide, sauf pour des raisons telles que le travail.

JFH avec agences

Retrouvez l'article original sur RTBF