Dinant 5500

Ce garage a l'art de redonner une seconde vie aux Lancia

Situé à Achêne, dans le Condroz, Epoca Ricambi, un garage de passionnés-artisans redonne une seconde vie à des ancêtres italiens pour le moins particuliers.

Dans cet atelier discret d’Achène, dans le Condroz, des ancêtres italiens que l’on dirait tout droit sortis d’un film d’auteur des années 60 sont éparpillés un peu partout, dans un joyeux bordel organisé. Couvés par une petite équipe de véritables artisans aux petits soins, ces véhicules d’exception, parfois encore à l’état de carcasses, attendent de connaitre une seconde vie, qui peut même parfois s’assimiler à une forme de résurrection.

Depuis près de 40 ans, Jean-Pierre Vermer a créé et développé un garage à renommée internationale, spécialisé dans la restauration et l’entretien de véhicules anciens d’origine italienne, principalement des Lancia, une rareté hors d’Italie. Depuis 2009, son atelier a même adopté un nom aux consonances italiennes, Epoca Ricambi (pour "époque" et "pièces"), afin d’affirmer un peu plus encore cette spécificité transalpine dont son patron n’est pas peu fier.

Un charme sensuel, un caractère bien trempé

Autrefois préparateur de véhicules pour le Rallye Paris-Dakar, Jean-Pierre Vermer a toujours craqué en parallèle pour le charme sensuel et le caractère assez trempé des belles carrosseries italiennes. Et certainement celui de Lancia, ses préférées, qu’il a toujours possédées pour son usage personnel " Parce que ce sont des véhicules qui ont une âme à part, notamment au niveau du travail de la carrosserie, indique-t-il. Du coup, il n’a jamais oublié cet amour de jeunesse et a même réussi à faire de cette passion une profession:

" Même si on s’occupe parfois aussi d’autres véhicules italiens dans notre atelier, les Lancia constituent l’essentiel de notre travail, à la fois passionné et passionnant. "

Parfois plus de 2.000 heures de travail

Dans les locaux d’Epoca Ricambi, on sent directement ce travail d’orfèvre, loin des garages " classiques " et modernes, où l’électronique dicte tout, où le travail automatisé fait davantage penser aux Temps Modernes de Chaplin qu’à la Dolce Vita de Fellini. Chez Epoca Ricambi, on accorde un soin tout particulier aux véhicules d’exception qui leur sont confiés par des collectionneurs et/ou passionnés de Lancia. Certains d’entre eux le font en pensant à leur valeur de revente ultérieure de ce type de véhicules fort recherchés, la majorité parce qu’ils ont, eux aussi, la passion de ces voitures à part.

Au sein de cette dernière catégorie, il y a souvent des nostalgiques d’une certaine époque, d’un certain type de véhicules qu’ils peuvent enfin se payer et entretenir:

" Notre job à nous, c’est la restauration et l’entretien de ces véhicules", poursuit Jean-Pierre Vermer. "Contrairement à d’autres concessions, on ne vend rien. Je n’aime d’ailleurs pas qu’on nous qualifie de garagistes. Le travail qu’on effectue, c’est de l’artisanat, du vrai, qui nous a d’ailleurs valu cette certification d’artisan à laquelle on tient énormément.

Quand un client nous confie un véhicule, il peut parfois être dans un très mauvais état après avoir été retrouvé dans un hangar où il a séjourné pendant des dizaines d’années. Ce genre de mission, que j’appelle des " sorties de granges ", c’est ce que je préfère parce qu’on doit essayer de donner une seconde vie à ces véhicules d’exception, en quelque sorte. Pour certains d’entre eux, on bosse dessus plus de 2.000 heures avec l’espoir de voir dans leurs yeux les étincelles du bonheur une fois le travail terminé.

Pour ce faire, on doit bichonner ces véhicules mais aussi chercher les pièces manquantes, ce qui s’avère parfois être une mission extrêmement périlleuse malgré nos nombreux contacts avec des importateurs belges ou étrangers, principalement en Italie. Si ce n’est pas possible, il arrive aussi qu’on fasse faire certaines pièces auprès de fournisseurs spécialisés, notamment au Portugal ou plus près de chez nous. Je travaille notamment avec un tourneur-fraiseur du côté d’Yvoir, qui nous fait des miracles. "

Comptant également parmi sa clientèle des passionnés issus de Flandre, mais aussi de France, des Pays-Bas, d’Allemagne, du Luxembourg ou de Monaco, entre autres, Epoca Ricambi bénéficie d’une réputation internationale qui lui vaudra prochainement de devenir le deuxième garage hors Italie certifié par la FCA (Fiat Chrysler Automobiles). Un honneur supplémentaire qui lui permettra de pouvoir entreprendre certains types de restaurations spécifiques et soignées. Pour la beauté du geste. Et la perpétuation d’une certaine tradition aux douces consonances italiennes…

Vincent JOSÉPHY