En Wallonie, les parents pourraient bientôt payer la garde de leurs enfants avec des titres-services

Faire garder ses enfants en payant un baby-sitter avec des titres-services : cela pourrait être bientôt possible pour les enfants de 3 à 11 ans habitant en Wallonie.

Selon l'accord de gouvernement wallon, le mécanisme des titres-services, jusqu'ici réservé aux aides ménagères, devrait être étendu à l’accueil et au transport d’enfants. Cette mesure est accueillie favorablement par le secteur, à condition que les moyens et la formation des encadrants suivent.

Le mercredi midi est souvent l'heure des retrouvailles avec les grands-parents, car être présent à la sortie des classes reste compliqué à combiner avec une vie professionnelle.

Pour cette grand-mère qui vient chercher ses petits-enfants, "il manque quelque chose parce que je me rends compte qu'il y a beaucoup d'enfants dont les parents n'ont pas une disponibilité suffisante".

Alors étendre le système des titres-services au transport et à la garde des enfants au-delà de 3 ans est une idée qui séduit les parents que nous avons rencontrés.

Mais certains ne sont pas prêts à confier leurs enfants à des employé(e)s titres-services, même pour 9 euros de l'heure, hors déduction fiscale. "Cela me semble fort cher, en plus, en termes de titres-services", ajoute une femme.

Formation et responsabilité

Étendre les titres-services à la garde d'enfants peut être une manière de créer de nombreux emplois. "Quand j'ai pris connaissance de cette proposition, que je trouve très positive parce qu'elle répond vraiment à un besoin, une de premières interrogations a été de savoir ce qu'il en sera de la formation et des responsabilités", se demande Nathalie Garcia, directrice d'une agence de titres-services. "C'est une responsabilité non négligeable de garder un enfant. C'est autre chose que de casser un vase en travaillant".

Mais élargir les titres-services à la garde d'enfants nécessitera des moyens supplémentaires, rappelle le secteur qui pèse aujourd'hui presque 450 millions d'euros dans le budget wallon. Et c'est un coût qui augmente chaque année.

A. L. avec N. Guilmin

Retrouvez l'article original sur RTBF