Marche-en-Famenne 6900

En pleine nature, Tom White Shoes remet la musique en marche

Pour s'exprimer alors que le secteur de la culture est toujours à l'arrêt, les artistes doivent être imaginatifs. Le Jambois d'origine montoise Tom White Shoes s'est lancé dans une tournée de 80 jours en pleine nature.

A quelques exceptions, il n'est pas possible pour un artiste belge francophone de vivre de sa musique. La crise liée au coronavirus, qui a mis à l'arrêt le secteur culturel, n'a fait qu'empirer les choses, rendant la recherche d'autres revenus plus nécessaire encore.

Dans ce contexte, Thomas Juquelier, alias Tom White Shoes sur scène, a décidé d'inverser la dynamique durant cet été.

Musicien accompli, il n'a jamais pu se dédier à 100% à son art, cumulant sa carrière artistique à d'autres activités lucratives comme l'enseignement, l'animation d'ateliers...Mais durant le confinement, toutes ses occupations ont disparu.

Une irrépressible envie de musique en plein air

" Ça a été un moment de grande réflexion et de remise en cause de mon métier de musicien. Le confinement a été vraiment particulier, j'ai essayé de comprendre un maximum de choses et d'imaginer la suite. "

De ses réflexions a émergé une envie d'évasion et de ne se consacrer qu'à la musique durant un temps. Au début de l'été, le musicien basé à Jambes et d'origine montoise a fait ses bagages, embarquant sa guitare, un ampli et un micro pour une tournée baptisée le " Nature Tour ".

" Le concept du Nature Tour, c'est de sortir du cadre, de se donner un bol d'air, de se retrouver avec les gens en dehors de la rigueur et du caractère anxiogène des lieux habituels qui, pour le moment, ont malheureusement beaucoup de difficultés à faire oublier les mesures sanitaires. "

Durant 80 jours, en référence au roman de Jules Verne, Tom pose sa gratte et son ampli dans différents lieux en plein air de Belgique. Ici, le long d'un étang, là sur une place, là-bas dans un jardin...

Oublier l'anxiété et retrouver ses amis et voisins

C'est dans le parc Bonaert à Ghlin (Mons) que nous croisons sa route. Sous un large saule pleureur qui protège une petite assistance d'un temps variable, il partage le temps d'un mini concert décontracté sa prose empreinte de tendresse et nous offre, à l'heure de l'apéro, un moment suspendu, loin du contexte pesant dans lequel nous sommes plongés depuis quatre mois déjà.

" Ici, on est en toute simplicité, à l'extérieur, ce qui réduit les risques. Ça fait du bien au moral et ça nous fait oublier toute cette anxiété. C'est ça le Nature Tour : retrouver les gens et partager des moments de musique, de vivre ensemble. "

Après la région de Mons, Tom s'est produit du côté de Charleroi, Courcelles ou encore à Chimay, pour une scène partagée avec Olivier Terwagne. Il se produit là où on le sollicite.

" Le concept est déconcertant de simplicité. Les gens me contactent via la page Facebook ou par mail. Tout se fait de manière très spontanée : un lieu, une date, un groupe d'amis et je viens jouer pour eux. La formule, c'est: ' concert libre et au chapeau pour des gens libres avec ou sans chapeau.' " Si un petit soutien est évidemment bienvenu, " le but est avant tout humain et musical. "

Une tournée sans frontières

Si les sollicitations reçues lui ont permis de tisser des liens avec d'autres artistes, elles lui ont aussi permis de se connecter avec le public flamand, le Monto-namurois ayant été invité à donner plusieurs concerts dans la région de Gand. " C'est important pour moi de me produire en Flandre, d'y retisser des liens...Je me suis toujours senti belge et je regrette parfois de ne pas mieux maîtriser le néerlandais. "

Mais Tom maîtrise la musique et ça suffit pour partager des émotions. Après la Flandre, Tom White Shoes a rendez-vous avec les Namurois, les Luxembourgeois (Athis, Marche-en-Famenne...), mais aussi le sud de la France !

Rendez-vous sur la page Facebook de l'artiste pour découvrir son programme ou, pourquoi pas, l'inviter chez vous.

Vous avez jusqu'au 18 septembre, dernière date de sa tournée...

Plus d'infos : tomwhiteshoes.be/

Facebook : facebook.com/tomwhiteshoes