Ottignies-Louvain-la-Neuve 1340

En pleine fermeture de l’horeca, un nouveau restaurant ouvre à Louvain-la-Neuve

Faut-il être fou pour ouvrir un restaurant dans ces temps perturbés ? La question ne s’est finalement pas trop posée à Nikolas Themistocleous qui a signé un bail de location de surface commerciale à quelques jours du premier confinement. "L’épidémie était bien installée en Chine et commençait à arriver en Italie. Ici en Belgique, on était encore à croire qu’on était à l’abri", explique le restaurateur. Une fois les documents signés, Nikolas Themistocleous peut difficilement faire marche arrière et décide de se lancer coûte que coûte dans l’aventure avec ses associés.

"C’est un projet qui nous tenait à cœur car on avait un restaurant grec à Grez-Doiceau il y a quelques années et depuis qu’il est fermé, on a énormément de demande d’anciens clients qui demandent quand est-ce qu’on relance une telle enseigne", raconte l’entrepreneur. La famille Themistocleous est originaire de Chypre, île qui partage presque la même culture culinaire que la Grèce, et ce sont ces saveurs que Nikolas Themistocleous veut amener dans les rues de Louvain-la-Neuve. C’est d’ailleurs son papa qui sera derrière les fourneaux de l’enseigne temps que la situation revienne à la normale : "Initialement, on voulait engager un chef, mais pour limiter les coûts, on fait ça entre associés… et en famille !".

Depuis trois semaines, le restaurant propose des plats à emporter et cela remporte un certain succès. Les retours des premiers clients sont également de nature à rassurer l’équipe. "Ça a démarré assez vite et ça a très bien pris. Pour l’instant, on ne fait que ça le soir, mais c’est déjà pas mal."

Reste de grosses interrogations sur les conditions de réouverture des salles de restaurants dans quelques semaines ou mois (salles à moitié remplies ? Uniquement en terrasse ? ). Nikolas Themistocleous se veut tout de même optimiste pour l’avenir : "On ne sait pas encore quand, mais un jour, ça ira vraiment bien !".

Margaux Guyot

Retrouvez l'article original sur RTBF