Beaumont 6500

Elections 2019 : rencontre avec un duo Ecolo et une candidate cdH

A quelques jours des élections régionales, fédérales et européennes, nous avons suivi six partis lors de la dernière ligne droite de la campagne. Un moment capital et chacun a sa méthode. Aujourd’hui, rencontre avec un duo Ecolo de Charleroi et avec une candidate cdH d’Erquelinnes.

Un duo Ecolo 100% féminin

La journée du duo Ecolo de Charleroi commence avec un petit-déjeuner. Sandra Guily, ancienne journaliste, et Vinciane Ruelle, avocate, font campagne à deux et surtout le week-end. Une évidence pour ses deux mères de famille qui travaillent durant la semaine. 

"Beaucoup de personnes se demandent si c’est possible de s’engager en politique en étant femme, mère et si on peut tout goupiller. Nous nous sommes rejointes sur ce point car nous nous comprenons. Nous sommes deux femmes d’engagement, de convictions et en dehors des clichés. Je pense que cela nous a beaucoup aidé lors de la campagne" explique Vinciane Ruelle, 2ème effective pour les régionales chez Ecolo.

Rencontre avec les carolos sur le marché, distribution de flyers et porte-à-porte sont de mises pour le duo. Des situations pas toujours faciles à gérer… "Parfois on a des questions surprenantes. Dans les porte-à-portes ou les rencontres sur les marchés, les gens viennent avec des choses précises et des préoccupations qui ne sont pas abordés sur les réseaux sociaux ou les débats" confie la 1ère suppléante aux régionales, Sandra Guily. 

Si l’une gère la communication, l’autre est avant tout une femme de dossier. Un duo de choc qu’elles seraient prêtes à reconduire et qui aura certainement renforcé leur engagement. "On peut très bien aller à Merbes-le-Château. On a été à Fleurus, on connait très bien la région toutes les deux. Je pense que c’est un avantage" détaille Sandra Guily. Avant d’ajouter : "C’est un réel plaisir. On est très stressées aussi. On se demande comment on va vivre cette soirée du 26 en attendant les résultats. Mais on est confiantes".

Le cdH dans les milieux ruraux

Caroline Desalle, échevine à Erquelinnes, se présente à la région. Elle est 2ème effective pour la circonscription Charleroi-Thuin. Elle n’hésite pas à aller aussi dans les campagnes pour les élections. "Ici, on est sur le territoire de Lobbes. On place des panneaux avec notre directeur de campagne" commente la candidate. "Cela fait partie de la tradition de coller. En même temps, c’est pas juste coller. On s’amuse, on passe des bons moments et ça fait partie du jeu! C’est normal de faire en campagne en ruralité. C’est important d’y être".

La 2ème effective pour les régionales au cdH peut aussi compter sur le soutien de la famille… Un soutien primordial. A l’heure des réseaux sociaux, la campagne est omniprésente : voitures floquées, cartes de visites, banderoles sur les réseaux sociaux,… Des outils nombreux et importants.  

Qu’ils soient aux régionales, fédérales ou européennes, les candidats cdH se retrouvent aussi. Comme ce lundi lors d’un tour en vélo à Marchienne-au-Pont. "L’idée est de dire : on mutualise nos forces, nos énergies et on fait campagne tous ensemble. On a un calendrier de campagne. Chacun est libre d’aller où il le souhaite en fonction de ses disponibilités. Car on continue de travailler" explique Caroline Desalle. 

Seul, en duo ou en équipe, la campagne est bien lancée… Chacun et chacune y va de sa petite touche personnelle pour convaincre l’électeur de voter pour lui.

Retrouvez l'article original sur Télésambre