Écaussinnes : une "chouette effraie" sauvée et protégée par les habitants et Natagora

Trois volontaires de Natagora ont le nez levé vers le ciel et les jumelles à portée de main.

Ils scrutent le clocher de l’église d’Ecaussines. Parmi eux, Philippe Geeraert cherche à savoir si la chouette effraie s’est bien installée dans le nichoir qu’ils viennent de lui préparer. "Le deal c’était de la faire sortir pour lui installer un nouveau logis. On a construit un nichoir de luxe et maintenant on attend de voir si elle va s’y installer."

Ce sont les habitants qui ont prévenu les autorités pendant les travaux du clocher. Ils avaient vu la chouette sortir le soir et rentrer le matin. "J’étais en observation pour tenter de comprendre par où elle rentrait dans le clocher et une maman est venue me trouver pour me dire que son fils avait des choses à me dire. En fait il savait très bien par où rentrait la chouette puisque sa chambre donne directement sur le clocher et il l’avait observé à plusieurs reprises."

Maintenant que son nichoir cinq étoiles est placé. Natagora a installé des caméras sous les conseils de Tanguy Dumortier du Jardin Extraordinaire. Et si madame la chouette daigne s’y installer, tout le monde pourra profiter en direct des images. La ville doit encore y installer une connexion wifi. Les trois passionnés remontent dans le clocher pour récupérer les images de la nuit dernière. Ils veulent savoir si la chouette a adopté leur nid douillet. Pas encore.

Mais sans l’observation des habitants et de ce petit garçon, la chouette se serait peut-être retrouvée enfermée dans le clocher. Des ouvriers allaient fermer toutes les entrées pour éviter les dégâts liés aux pigeons. Tous les regards sont braqués vers le clocher en attendant le retour de la dame.

Mathieu Van Winckel

Retrouvez l'article original sur RTBF