Liege 4000

Distinction internationale pour Monsieur Hassan Jarfi

Monsieur Hassan Jarfi vient d'obtenir l'obtention du Prix ECCAR AWARD 2020.

Les 22 et 23 novembre 2019 se tenaient une Assemblée Générale et une réunion du Comité Directeur d'European Coalition of Cities Against Racism, à Barcelone. C'est ainsi que la Ville de Liège vient d'apprendre la remise du Prix ECCAR AWARD 2020 à Monsieur Hassan Jarfi suite à un vote des Bourgmestres des Villes de la Coalition-ECCAR.

Né en 1953 d’une mère arabe et d’un père awazigh, Hassan Jarfi grandit à Casablanca au confluent d’une mosquée, d’une cathédrale et d’un cimetière juif. L’interreligiosité, l’interculturalité et la mixité, il les expérimentera encore, dès 1974, sur un chemin d’exil où il côtoiera aussi l’intolérance. Déterminé et combatif, Hassan Jarfi décroche une Licence (i.e. Master) en Arts et Sciences de la Communication à l’Université de Liège, et obtient ensuite un Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) en Soufisme à l’Université d’Aix-en-Provence. Homme de transmission et de dialogue, il devient professeur de religion islamique à l’Athénée Royal Charles Rogier de Liège. 

Le 6 février 2014 est créée, à Liège, la “Fondation Ihsane Jarfi”, laquelle entend lutter contre les discriminations et l’homophobie. Cette Fondation plonge ses racines dans un drame, survenu le 22 avril 2012 : l’assassinat homophobe d’Ihsane Jarfi, le fils d’Hassan Jarfi. Elle concrétise la volonté d’Hassan Jarfi d’oeuvrer en faveur de l’égalité, contre les discriminations par le dialogue, - mais sans concession à l’intolérance. Ce qu’il appelle de ses voeux déjà en 2013, dans son livre Ihsane Jarfi : le couloir du deuil. Ce livre traduit en arabe fut, en outre, publié, sous forme de feuilletons, par le quotidien marocain Al Ahdath Al Maghribia, là où l’homosexualité est illégale. 

Son combat, Hassan Jarfi le mène contre toutes les différentes formes de discrimination : « Je voudrais que nous tirions les leçons de ce qui est arrivé à mon fils. Que nous dépassions les discours sur les discriminations. Ce n'est pas suffisant de dire qu'on est contre l'homophobie en accusant, par-derrière, les Arabes ou les Juifs de tous les maux de la société. Il faut affirmer que toute discrimination est inacceptable ! »

Doté d’une capacité de mobilisation exceptionnelle, Hassan Jarfi emporte dans ses combats et ses initiatives, la sympathie, l’adhésion et le soutien de la Ville de Liège, ainsi que de solides partenaires issus des champs associatif, artistique, socioculturel, académique, économique et politique, et ce sur les plans local, régional, fédéral et même international.
Hassan Jarfi a fait de la « Culture » l'un des axes stratégiques de la Fondation, un « vecteur de lutte contre l’intolérance ».

Ainsi, la Fondation organise, en partenariat avec le Théâtre de Liège, l’Opéra Royal de Wallonie et l’Orchestre philharmonique de Liège, d’importants événements culturels, des soirées de gala. Ces spectacles poursuivent des fins tout à la fois de sensibilisation, de combat, et de collecte de fonds.

Aussi la Fondation reçoit des dons d’entreprises privées et des fonds collectés en son nom par d’autres organisations : par exemple, une vente aux enchères organisée par la Pro League de Football sous le slogan Football for All. Ces dons et ces fonds, la Fondation les destine à ses propres actions, mais aussi à celles d’autres associations ou des personnes lauréates de ses propres appels à projets. Elle mène également de nombreuses actions de sensibilisation aux discriminations auprès de publics diversifiés.

Deux de ses axes stratégiques d'ailleurs y résident : l’un dans « l’interculturalité comme mise en dialogue des univers de représentation », et l’autre, dans « la jeunesse comme espoir dans l'avenir ».

En somme, Hassan Jarfi n’a de cesse d’aller témoigner, dialoguer et défendre la tolérance sur le terrain : dans les écoles, dans les centres culturels, dans les associations, dans la presse écrite et télévisée, dans la rue (notamment dans plusieurs villes, lors de marches contre les discriminations au nom et en mémoire d'« Ihsane Jarfi »), dans les quartiers, au plus près des diversités sociales, socioculturelles et religieuses, ainsi qu’auprès d’autorités politiques et confessionnelles, ou encore lors de rencontres locales ou internationales sur la diversité organisées par l’Université.

La Fondation organise aussi ses propres conférences, ou encore son propre concours d’écriture « Ihsane Jarfi » pour élèves du secondaire, sur le thème suivant en 2016, « Homophobie et Racisme, même combat ? ».

Depuis juin 2019, la Fondation soutenue par la Ville de Liège a lancé le projet, inédit en Wallonie, d’un refuge à Liège, pour jeunes reniés voire violentés, et exclus de chez eux, en raison de leur genre ou de leur orientation sexuelle.

Il est significatif que le parcours exemplaire d’Hassan Jarfi lui ait valu de recevoir, en septembre 2018, les insignes de Docteur Honoris Causa de l’Université de Liège.

©Rainbow House

 

Retrouvez l'article original sur Commune