Namur 5000

Discours du bourgmestre : « Nous proposerons un plan de relance namurois! »

11h30.

11h30. Jardin du Maïeur, le public est présent en masse. Le bourgmestre de Namur s’avance. Il  va dévoiler son discours aux Namurois à l’occasion des fêtes de Wallonie! C’était en septembre 2019. À ce moment-là, personne n’aurait cru qu’un an plus tard, le maïeur s’adresserait aux citoyens non pas face à eux mais par écran interposé. Pas d’allocution réelle mais virtuelle cette année. Le Covid gâche la fête. Ce matin, Il s’est invité dans le discours de Maxime Prévot qui s’en serait bien passé!

« Cette édition des fêtes de Wallonie nous laissera à tous un goût aigre-doux ». D’emblée, Maxime Prévot exprime un sentiment que tout le monde doit partager. Ces Wallos sous Covid, c’est un coup dur pour les amateurs de rencontre, de folklore, …  ! « En cherchant bien, on pourrait même en trouver qui regretteront que tous les dignitaires et diplomates habituellement présents lors de mon discours ne soient pas cités! » lance Maxime Prévot

Vigilance face au covid!

Le Covid regagne du terrain. Maxime Prévot appelle les citoyens à la vigilance et à la solidarité jusqu’au prochain conseil de sécurité qui devrait se tenir mercredi  prochain: « J’ose espérer que le prochain Conseil national de sécurité offrira de bonnes nouvelles et permettra de progressivement desserrer l’étau social qui s’est imposé, afin de redonner des couleurs à la culture, aux rencontres, aux échanges, aux activités sportives ou associatives, bref, à la vie tout simplement. Je l’espère mais j’en doute. Car les chiffres repartent à la hausse et les appels à la vigilance se multiplient ». 

Cette crise sanitaire a vu de nombreux bénévoles proposer leurs aides dans toutes sortes de secteur . Maxime Prévot a tenu à les saluer.

To view this video please enable JavaScript, and consider upgrading to a web browser that supports HTML5 video

var playerOpts = { adsUrl: "https://pubads.g.doubleclick.net/gampad/ads?iu=/21903881589/Video&description_url=https%3A%2F%2Fwww.canalc.be&tfcd=0&npa=0&sz=640x480&gdfp_req=1&output=vast&unviewed_position_start=1&env=vp&impl=s&correlator=", eventLabel: window.location.pathname, autoplay: false }; function getEmbedCode() { return ''; }

En guise de reconnaissance, la ville  propose d’octroyer collectivement à la communauté bénévoles le Prix Blondeau 2020 de la Ville de Namur, la plus haute récompense que la Ville octroie depuis plus d’un siècle.

Rermerciements également pour les membres de l’administration communale (soutien logistique pour les masques, aides à l’abri de nuit, …) et les professionnels de première ligne

Un plan de relance namurois!

Après les bénévoles, les travailleurs! Durement touchés par la crise: « La grande majorité des commerçants et des petits indépendants, des PME namuroises, ont souffert et souffrent encore beaucoup aujourd’hui. Avec la fin du moratoire sur les faillites il y a quelques semaines, nous devons nous attendre à une augmentation importante des dépôts de bilan ».

Au niveau des finances communales, Maxime Prévot annonce un plan de relance namurois:  « Votre équipe communale a décidé de consacrer d’importants moyens à un plan de relance namurois. Plusieurs millions d’euros vont ainsi être injectés, dès les prochaines semaines en 2020 et durant l’année 2021, dans le tissu local, pour soutenir les secteurs les plus impactés et accélérer les transitions qui s’imposent comme autant de leçons tirées de cette crise ». Ce plan de relance sera annoncé en octobre.

Le covid n’a pas pour autant tout figé: «  Prochainement, le ciel namurois sera animé par le bal des hélicoptères amenant sur place les principales pièces du téléphérique ; le Pavillon numérique de Wallonie, ancien pavillon de Milan, va connaître ses débuts d’occupation à l’occasion du KIKK Festival ; le Grognon prend forme et révèle ses courbes généreuses que l’on se réjouit de découvrir l’année prochaine, ... ». Citant de nombreux projets, Maxime Prévot s’est dit conscient que des progrès restent à réaliser notamment en ce qui concerne la précarité:  « le Président du CPAS intensifiera les actions pour endiguer le sans-abrisme structurel. Le Collège a aussi décidé de débloquer des moyens humains supplémentaires et de revoir notre manière de travailler, sur base de l’expérience québécoise inspirante, en coordonnant davantage le travail social et le travail policier ».

Renforcement de la sécurité

« A l’avenir, en journée, il y aura non-stop des patrouilles dans le nord et dans le sud de la corbeille, dans les parcs du centre-ville, dans les petites ruelles et dans les artères commerçantes, à Namur et à Jambes » annonce le mayeur qui veut améliorer la sécurité même si parfois « il s’agit plus d’un sentiment d’insécurité! ». Et à Maxime Prévot d’être ferme par rapport à une délinquance particulière:  » Je ne peux pas accepter une forme de banalisation de la toxicomanie. Les seringues que l’on découvre dans certains coins ne peuvent plus être acceptées. Nous engagerons aussi sur fonds propres 3 agents supplémentaires ».

Aménagement pour le bien de tous

« Rendre la ville plus sure, c’est aussi repenser son aménagement urbain, ses espaces publics et ses lieux d’interaction » souligne le Premier Namurois qui évoque la rue Godefroid:  » La rue Godefroid bénéficiera d’une étude de réaménagement convivial, et nous lutterons plus activement encore, avec l’asbl GAU, contre les cellules commerciales vides en raison notamment de la crise covid ».

La majorité veut que la population y contribue à cet aménagement de la ville. Cela passe par la participation citoyenne:  » nous avons débloqué 300.000 euros pour des budgets participatifs. Cette somme est donc à votre disposition pour concrétiser dans votre village ou quartier, un projet sympa, d’intérêt collectif »

Un cadre agréable, cela passe aussi par la chasse aux incivilités notoires. L’échevine de la propreté publique va acquérir des caméras mobiles pour lutter contre les dépôts clandestins.  Le Collège va aussi progressivement doter la commune de poubelles publiques bi-flux intelligentes, analysant le taux de remplissage des poubelles et compactant leur contenu.

Maxime Prévot est revenu sur le plan Trottoirs: « Il est destiné à combler les maillons manquants des cheminements doux et sécurisés, particulièrement aux abords des écoles. Et donc prioritairement autour des pôles scolaires importants de l’Institut de la Providence à Champion, du Collège Notre-Dame à Erpent et de l’Institut Saint-Berthuin à Malonne dans un premier temps ».

Un plan « Canopée » pour la verdure!

C’est un grief souvent formulé à la majorité par certains dans l’opinion publique: « vous tuez la verdure! » En réponse, Maxime Prévot annonce un grand plan Canopée avec comme objectif la plantation de 10.000 arbres d’ici 2030 !

To view this video please enable JavaScript, and consider upgrading to a web browser that supports HTML5 video

var playerOpts = { adsUrl: "https://pubads.g.doubleclick.net/gampad/ads?iu=/21903881589/Video&description_url=https%3A%2F%2Fwww.canalc.be&tfcd=0&npa=0&sz=640x480&gdfp_req=1&output=vast&unviewed_position_start=1&env=vp&impl=s&correlator=", eventLabel: window.location.pathname, autoplay: false }; function getEmbedCode() { return ''; } « Namur a combattu mais pas encore vaincu! »

Maxime Prévot prend un ton « churchillien »  lorsqu’il explique le combat contre le covid: » Namur a combattu mais pas encore vaincu! Le virus n’a pas disparu et ne croyez surtout pas qu’il a été programmé pour miraculeusement cesser son pouvoir d’infection le weekend et le lundi des Wallos. Restez donc particulièrement prudents et respectueux des consignes. C’est évidemment frustrant de devoir faire l’impasse sur des moments aussi importants pour notre vie communautaire, mais être prudent aujourd’hui, c’est permettre que la vie retrouve son cours normal plus vite qu’espéré ».

En attendant la victoire face à ce virus, le bourgmestre de Namur clôture : « Bonnes fiesses di Wallonie a tortos 2.0, al maujone »

Découvrez les réactions de l’opposition au discours du bourgmestre de Namur.

 

11h30.

Retrouvez l'article original sur Canal C