Dewinter écarté du perchoir flamand à toute vitesse

Conséquence hier de la démission surprise de Kris Van Dijck (N-VA) de son poste de président du parlement flamand, c'est le vice-président, le Vlaams Belang Filip Dewinter, qui a repris automatiquement les fonctions.

Mais même si l'élu d'extrême-droite se retrouvait-là par un funeste concours de circonstances, dès l'annonce du "remplacement", ils étaient nombreux à rapidement faire savoir qu'il n'était pas question que Filip Dewinter (VB) s'éternise au perchoir.

Du coup, les choses n'ont pas traîné.  Ce matin, un bureau élargi, convoqué à 11h par Dewinter lui même, a désigné un autre successeur à Kris Van Dijck. Un candidat présenté par la N-VA , car premier groupe parlementaire au Parlement flamand et qui avait surtout à cœur de restaurer son image écornée par le l'"affaire Van Dijk". Il s'agit de Wilfried Vandaele, 60 ans, bourgmestre de De Haan et parlementaire depuis 2009. Il sera officialisé président temporaire demain samedi, lors d'une séance plénière exceptionnelle du Parlement flamand. 

Il aura donc fallu moins de 24 heures pour écourter la présidence du sulfureux élu d'extrême-droite. Un train d'enfer qui tranche avec le rythme des négociations pour la formation du nouveau gouvernement flamand.

R.C et G.W.

Retrouvez l'article original sur RTBF