Des sapins alternatifs Made in Herve, qui s’arrachent comme des petits p (a) ins

Ils sont faits de bois, de morceaux de papiers ou de bouts de ficelle : les sapins de Noël alternatifs, ont de plus en plus la cote. A Herve, en Province de Liège, l’entreprise de travail adapté Les Gaillettes fabrique des sapins en bois, qui rencontrent un succès fou.

C’est dans l’un des grands hall de l’entreprise que s’entassent ces sapins de planche, en attendant de rejoindre leur futur foyer. " Ils ont la forme d’un sapin mais sont réalisés entièrement en bois ", décrit Laurie Dumont, la responsable marketing de cette entreprise de travail adapté. " Certaines planches sont lisses, sans détail et d’autres ont quelques petits défauts naturels. "

Une décoration sobre et brute qui demande une bonne heure de travail par sapin. " On assemble les morceaux de bois, on met des clous derrières et puis quand c’est fait, on va à la panneauteuse et on fait la pointe du sapin ", raconte Jean, l’un des employés.

C’est Raphaël qui a fait le prototype de ce faux sapin et aujourd’hui, il se réjouit du succès de son invention : " j’en vois partout : à Herve à Fléron. L’an dernier je devais les produire et les vendre en même temps ", se souvient-il. Cette année, quelque 400 sapins sortiront de cet atelier, contre 200 l’an dernier. Des sapins qui s’arrachent comme des petits pains…

Pour ces sapins alternatifs, compter entre 20 et 80 euros, en fonction de leur taille. Ils sont disponibles en vente directe à l’entreprise Les Gaillettes, à Battice, les mercredis et vendredis, et dans certaines boutiques de la région.

 

Barbara Schaal

Retrouvez l'article original sur RTBF