Des forêts brabançonnes bientôt reconnues comme parc national ?

La Province a déposé une candidature pour faire reconnaître un parc national du Brabant.

Actuellement, en Belgique, il n’existe qu’un parc national, celui de Haute Campine dans le Limbourg, mais la Wallonie compte en créer un aussi. Plusieurs candidatures sont sur la table dont le projet de parc national "Forêt de Brabant".

Appel à projets

Piloté par la Région et ses partenaires, l’appel à projets vise le développement et la protection d’un vaste espace vert, accessible et durable. Ce parc national serait transrégional. L’objectif est double comme l’explique Pierre Francis, responsable du Service environnement et développement territorial à la province du Brabant wallon : "Reconnecter 3 massifs forestiers importants en Brabant que sont le Bois de Halle, la forêt de Soignes et la forêt de Meerdal en utilisant les vallées de la Lasne et de la Dyle donc une vocation plutôt environnementale pour pouvoir permettre à la faune et à la flore de se développer et de passer d’un endroit à l’autre". L’autre objectif vise un tourisme durable, précise Pierre Francis. "L’enjeu est de mieux canaliser les fréquentations et de mieux expliquer au citoyen quels sont les espaces où l’on peut aller, où on ne détériore pas l’espace naturel et expliquer que d’autres espaces doivent être protégés".


►►► Un parc national en Wallonie ? En quoi est-ce différent (et complémentaire) de la réserve et du parc naturels ?


Au niveau du Brabant wallon, le projet concernerait 4300 hectares, soit l’équivalent de 6000 terrains de football. Mais le projet du BW n’est pas le seul sur la table, il va falloir choisir.

Le point fort du projet brabançon

Le principal atout, c’est que le projet du Brabant wallon viendrait compléter ceux du Brabant flamand et de Bruxelles, pour former un véritable Parc National. Pierre Francis : "Il y a vraiment un enjeu important dans une zone urbaine et métropolitaine qui est très importante et où il y a un enjeu d’espaces verts, de continuité écologique à l’échelle européenne avec un public qui est déjà présent ".

La Province doit donc fédérer les communes et les propriétaires privés concernés. S’il est retenu, le volet brabançon du projet permettra aussi, à terme, de mieux gérer et relier les espaces verts du Brabant wallon, actuellement très fragmentés.

Le dossier est présenté dans plusieurs communes ces jours-ci.

Les réponses doivent être adressées à la province du Brabant wallon, pour le 1er novembre.

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF