Flemalle 4400

Des étudiants coincés dans un train à Flémalle ont manqué leur examen

Un train qui effectuait la liaison entre Bruxelles et Liège Palais, via Namur, a connu un problème technique ce mercredi matin à Engis. Une motrice est venue remorquer le train aux alentours de 11h30. Les passagers ont reçu eau et biscuits pour...

Un train qui effectuait la liaison entre Bruxelles et Liège Palais, via Namur, a connu un problème technique ce mercredi matin à Engis. Une motrice est venue remorquer le train aux alentours de 11h30. Les passagers ont reçu eau et biscuits pour patienter.

Mais dans ce train, certains étudiants se rendaient à un examen. "Il était programmé à 9h, ce qui a comme conséquence que je ne sais pas le passer maintenant" nous explique un étudiant à la descente du train.

Une semaine d'étude pour rien

Les étudiants ont reçu une attestation de la SNCB, sans garantie que cela puisse amadouer leurs professeurs. "Je vais apporter physiquement l’attestation de la SNCB et j’imagine que je passerai mon examen en seconde session" poursuit cet étudiant.

Pour cet autre étudiant, c'est une semaine d'étude qui part en fumée. "J’ai raté mon examen, je le passerais certainement en juin. En gros, j’ai perdu une semaine de blocus et une journée hier. Je vais évidemment essayer de le faire reporter en fin de session de janvier mais sinon je ne vois pas d’autre solution que la seconde session".

Cet étudiant en commerce extérieur ne cache pas sa colère. "Je suis énervé, c’est normal. J’ai étudié pour mon examen et je n’ai quand même pas su le passer…"

Des solutions au cas par cas

Reste à espérer de la clémence de la part des Hautes Écoles et Universités, comme cela a déjà été le cas lors des grèves sauvages ou de conditions hivernales difficiles.

A l'Université de Liège par exemple, les étudiants sont invités à prendre contact avec leur professeur, qui essayera de trouver une nouvelle date dans la session d'examen. Cette règle est également valable lors des grèves sauvages par exemple. "L'étudiant ne doit pas être puni lorsqu'il n'est pas responsable du retard ou de l'absence" confirme l'Université.

A la Haute Ecole Libre Mosane (HELMo), même consigne. En cas de retard légitime, la solution privilégiée sera un passage au moment de l'arrivé de l'étudiant. Si le retard justifié est conséquent, alors le report de l'examen est postposé à un autre moment de la session.

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF