Berchem-Sainte-Agathe 1082

Découvrez Quartier Libre, la librairie coopérative bruxelloise 4.0

Inspirée par les librairies du passé, mais ancrée dans le monde virtuel, la coopérative Quartier Libre tente de se projeter dans un futur incertain.

La crise sanitaire a obligé de nombreux commerces à revoir leur copie. Quartier Libre, ambitieux projet de "Librairie du XVIIe 4.0" fondé en mars 2019, en fait partie. Inspirée par les librairies d'autrefois qui, en en plus de vendre les livres, les éditaient également, cette coopérative avait pour ambition de créer à Bruxelles un lieu similaire, où l'auto-édition y aurait autant sa place que le commerce de livres, les conférences, les rencontres, etc.. Alors qu'une première levée de fonds en 2019 avait permis à la coopérative de se lancer concrètement, la crise sanitaire a mis à mal son projet de donner un espace physique à la librairie. "Tout s'est arrêté en plein vol" déplore Vincent Demulière, co-fondateur du projet. "Aujourd'hui on se dit : heureusement qu'on n’a pas trouvé un lieu trop vite. On se serait retrouvé dans une situation compliquée avec les commerces fermés."

Si le projet est toujours bien vivant, la petite équipe de Quartier Libre a été obligée de repenser son fonctionnement. "Très rapidement, on s'est adapté. Une partie du projet à la base c'était déjà de réunir le physique et le digital" précise-t-il. L'heure étant au virtuel et aux commandes en ligne, Quartier Libre a donc lancé son propre e-shop.

Une librairie en ligne

Mise en ligne en septembre 2020, l'élégante plateforme de commandes de Quartier Libre est riche en suggestions. Grâce à l'aide de bénévoles, le site propose de nombreux articles et avis qui permettent d'aiguiller les achats – à défaut des conseils de vive voix d'un libraire. Très à l'écoute de l'actualité, les créateurs du site mettent régulièrement en avant des livres en lien avec les nouveautés culturelles : à l'heure où sont écrites ces lignes, ce sont les romans de Maurice Leblanc qui sont à la une, puisqu'une série Netflix a remis au goût du jour son héros, Arsène Lupin. On retrouve aussi de plus récentes sorties, comme "Carbone et Silicium" de Mathieu Bablet, "une BD de science-fiction que j'ai trouvé assez extraordinaire", ou encore "L'usine" de Hiroko Oyamada, roman inquiétant aux accents kafkaïens.

Au même titre que d'autres sites du même genre, les commandes se font en ligne en quelques clics. Il est possible de se faire livrer en Belgique et en France, mais ce sont les Bruxellois qui sont les plus rapidement servis. Si vous habitez une de 19 communes de la capitale, vous pouvez soit recevoir votre commande grâce aux livreurs à vélo de la coopérative Urbike, soit la récupérer dans la papeterie ixelloise tandemm. "Ça permet à cette boutique d'accueillir une nouvelle clientèle, et d'éviter à nos clients les frais de port." précise l'administrateur-délégué de Quartier Libre.

Au-delà du papier

Autre option, que vous soyez Bruxellois ou Québecois : les e-books. Alors que de nombreuses librairies défendent bec et ongle le format papier, Quartier Libre ne s'y limite pas : plusieurs ouvrages de leur boutique sont proposés en édition virtuelle. "Aujourd'hui on parle beaucoup du livre papier, mais avant le livre papier n'existait pas. Comment faisait l'humanité pour passer ses idées? Par l'oralité. La vision que j'ai du livre, du savoir, de la lecture, ne passe pas uniquement par le livre papier" nous explique cet historien de formation. "J'adore le format, mais il n'est plus le seul, il n'a jamais été le seul. (...) Pour nous il était tout à fait naturel qu'on propose l'e-book. On proposera incessamment sous peu le streaming."

Entre incertitudes et projets

N'allez cependant pas croire que l'équipe a renoncé à ses ambitions. "Le projet Quartier Libre n'est pas un projet exclusivement de librairie en ligne, ou de librairie tout court. On est plutôt dans l'idée d'une librairie augmentée. Le projet, c'est aussi de laisser de la place à l'écriture, de pouvoir mener les auteurs jusqu'à l'édition et l'impression à la demande, et la commercialisation sur le lieu de vente. (...) On ne prétend rien inventer. La technologie nous permet de revenir à ça. Il y a une possibilité d'ouverture à la création. L'auto-édition se développe partout dans le monde, et on veut y répondre, non pas à la manière d'Amazon, mais à la manière d'une coopérative locale."

Face à un avenir incertain, Quartier Libre va sans doute, une nouvelle fois, s'adapter aux circonstances. "On va continuer à développer le projet, mais on n'a toujours pas véritablement de visibilité sur l'avenir. (...) Il n'est pas impossible que dans les jours et les semaines qui viennent, on décide de créer un espace physique, mais qui sera une étape intermédiaire au lieu cible. Ça nous semble important qu'il y ait quand même un lieu physique, que les gens puissent nous rencontrer. On va y aller étape par étape."

 

Le site : https://quartierlibre.coop/boutique/558/ebooks/

 

Adrien Corbeel