Début des inscriptions dans le secondaire ce lundi

Plus de 50.

000 enfants seront inscrits en première secondaire pour la rentrée de septembre 2019. Les inscriptions dans l'enseignement secondaire commence aujourd'hui et seront possibles jusqu'au 1er mars. 

Jusqu’à cette date, les parents peuvent déposer le formulaire d’inscription dans l’école de leur premier choix. 50.000 élèves sont concernés en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Notez déjà que la chronologie n’a pas d’importance. Autrement dit, un formulaire remis aujourd’hui ne sera pas prioritaire sur un formulaire remis plus tard. Ce système d’inscription sera assurément débattu et évoqué lors de la campagne électorale.

Du côté des parents, c’est notamment l’impact sur la mixité sociale qui devra être évalué, nous dit-on. Véronique Dethier de la FAPEO, la Fédération des associations de parents de l’enseignement officiel commente : "En tout cas, ce qu’on dit, c’est qu’il faut clairement l’évaluer convenablement, voir quels sont les effets qu’il produit, parce que je vous rappelle quand même qu’à la base, ce décret était aussi pour améliorer la mixité sociale dans les écoles, et ça, on constate que l’effet n’est pas là."

La mixité sociale, ça ne se décrète pas ? "Non", répond Véronique Dethier. "Et d’ailleurs, je ne pense pas qu’on va y arriver juste avec un décret inscription. On n’y arrive pas juste avec une régulation des inscriptions. Je pense qu’il y a d’autres facteurs qui rentrent en ligne de compte, et des facteurs qui ne sont pas nécessairement à l’intérieur des écoles. Il y a énormément de choses à réfléchir, et donc c’est vrai qu’on pourrait aussi se dire qu’on doit construire de nouvelles écoles, et est-ce qu’avec cet objectif de mixité sociale, il ne faudrait pas réfléchir à construire ces nouvelles écoles secondaires sur des frontières sociales, par exemple. Je pense que ce serait déjà une bonne piste à suivre."

Journal télévisé 10/02/2019

Une procédure simplifiée 

Journal télévisé 10/02/2019

Focus sur la nouvelle procédure 

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF