De nombreuses fleurs à self-couper en provinces de Namur et du Brabant Wallon

Un des seuls avantages de l’été maussade que nous avons connu est la floraison tardive des fleurs, ce qui signifie qu’on peut encore en profiter durant quelques semaines. Notamment dans les champs de fleurs à cueillir soi-même.

Maximilan Bommers, (gérant des opérations journalières de Beflowers) : "Nous avons eu un printemps extrêmement froid. Les premiers tournesols semés début avril on mit presque deux mois à sortir de terre et le début de la floraison pour les fleurs d’été a été un peu tardif. En ce qui concerne les tulipes, la saison a été relativement bonne, parce qu’il a fait froid et que les tulipes ont pu rester en fleurs plus longtemps. Le lapse de temps pour pouvoir cueillir était plus court que les autres années et durant les étés plus secs que nous avons connus précédemment".

 

 

La cueillette aux fleurs

Maximilan Bommers, (gérant des opérations journalières de Beflowers) : "Il s’agit d’un concept de service basé sur la confiance. Les personnes se munissent de leurs sécateurs ou prennent un couteau qui est mis à leur disposition et vont couper les fleurs. Ensuite, ils paient leur récolte parfois avant, parfois après, en déposant l’argent dans une urne ou en effectuant un virement. Ce qui séduit, je pense, c’est le fait que nous fassions confiance aux personnes qui viennent cueillir les fleurs. C’est aussi agréable de venir faire une balade dans les champs avec les enfants et de pouvoir choisir les fleurs fraîches que l’on désire acheter".

Ces parcelles de fleurs à couper sont principalement présentes en province de Namur et en Brabant Wallon.

 

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF