Coronavirusen Belgique : la ministre de l'Emploi veut prolonger le gel de la dégressivité du chômage

La ministre fédérale de l’Emploi et de l’Economie, Nathalie Muylle (CD&V), proposera ce vendredi au Conseil des ministres de valider l’accord conclu ce lundi entre les partenaires sociaux sur des mesures sociales dans le contexte de la pandémie de Covid-19, a-t-elle annoncé ce mercredi en commission des Affaires sociales de la Chambre.

Cet accord porte entre autres sur le gel de la dégressivité des allocations de chômage, une nouvelle prolongation des mesures de chômage temporaire ou encore sur la neutralisation des allocations d’insertion.

Prolongation jusqu’à la fin de l’année

L’accord a été conclu lundi au sein du Conseil national du Travail (CNT). Les partenaires sociaux proposent que les jours de chômage temporaire soient assimilés jusqu’à la fin de l’année, sous réserve d’une compensation pour les employeurs. Cela devrait permettre à chacun de recevoir un pécule de vacances complet en 2021.


►►► Lire aussi : coronavirus en Belgique : le chômage temporaire maintenu jusqu’à la fin de l’année pour les secteurs les plus touchés

Les partenaires sociaux ont par ailleurs convenu de geler à nouveau la dégressivité des allocations de chômage et de celles d’insertion jusqu’à la fin de cette année.

Les syndicats et les employeurs ont également accordé leurs violons pour prolonger le chômage temporaire des employés pour des raisons économiques jusqu’à la fin de l’année prochaine. Le supplément payé par les employeurs passera de 5 à 5,63 euros par jour.

Les partenaires sociaux ont aussi convenu de "neutraliser" le congé parental corona, tout comme le crédit-temps corona et de l’emploi de fin de carrière corona.

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF