Coronavirus en Belgique : le pic d'hospitalisations de mars a été dépassé ce mardi

Un nombre record d’admissions à l’hôpital de patients atteints du coronavirus a été atteint avec 689 malades ces 24 dernières heures en Belgique.

Le précédent record remonte au 28 mars lorsque 629 admissions avaient été recensées, a indiqué mardi soir le virologue Steven Van Gucht, sur la base du rapport quotidien établi par les différents hôpitaux du pays.


►►► À lire aussi : L’évolution en temps réel de l’épidémie de coronavirus en Belgique en chiffres et graphiques

►►► À lire aussi : Coronavirus : les personnes asymptomatiques perdent plus rapidement leurs anticorps


Actuellement, 5554 patients Covid sont à l’hôpital. Le pic du 7 avril dernier, lorsque 5715 personnes étaient hospitalisées pour le coronavirus, n’est plus très loin. Il pourrait être franchi mercredi ou jeudi, prédit Steven Van Gucht.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


En outre, les experts affirment que 50 à 70 % des capacités hospitalières seraient remplies en Belgique francophone. En Flandre, cela tournerait autour de 30%.  

En moyenne, les patients restent 7 à 8 jours à l'hôpital. Entre 10 et 15% doivent passer par les soins intensifs. Aujourd'hui, 911 patients se trouvent dans cette section. Là aussi, le record de la première vague, 1.285 patients le 8 avril dernier, est proche. Le cap du millier de malades devrait être franchi cette semaine encore. "Si les chiffres ne baissent pas et qu'on conserve la tendance actuelle, nous allons dépasser la capacité maximale en unités de soins intensifs d'ici la mi-novembre", entrevoit le virologue.


A lire aussiCoronavirus en Belgique : pas d’infirmier.e.s pas de lits en soins intensifs, la saturation plus proche que prévue ?


Ces unités ne peuvent pas être simplement étendues car du personnel spécialisé, compétent pour les soins intensifs est indispensable. M. Van Gucht pense que si le plafond est atteint, nous pourrions nous tourner vers l'Allemagne, comme le font déjà les Pays-Bas. "Les hôpitaux allemands ont de meilleurs résultats en ce moment et disposent d'une importante capacité d'accueil en soins intensifs." Mais il faut surtout parvenir à freiner l'épidémie chez nous, rappelle le virologue.

Belga

Retrouvez l'article original sur RTBF