Coronavirus en Belgique : couvre-feu de 22h à 6h du matin en Wallonie, cours suspendus dans le supérieur

De nouvelles mesures pour la Wallonie ont été annoncées par le ministre-président wallon Elio Di Rupo, le ministre président de la Fédération Wallonie Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet et la ministre de la santé, Christie Morreale.

Les gouverneurs des 5 provinces de Wallonie étaient en visioconférence, certains atteints par le Covid-19.

Elio Di Rupo a d’abord rappelé l’état sanitaire préoccupant de notre pays. "A l’exception d’une province flamande, toutes nos provinces sont en rouge." "Il est de notre devoir de prendre des mesures fortes pour la Wallonie", a-t-il prononcé. "Le principe général est très clair : nos décisions concrétisent un reconfinement partiel à l’échelle de la Wallonie."

Couvre-feu étendu de 22h à 6h

Le couvre-feu est étendu de 22h à 6h du matin à partir de ce samedi et ce jusqu’au 19 novembre. Ce couvre-feu s’applique sauf en cas de déplacements essentiels c’est-à-dire pour avoir accès à des soins médicaux, fournir assistance aux personnes âgées, aux mineurs, aux personnes porteuses d’un handicap ou les personnes vulnérables. Il est aussi permis de se déplacer pour des raisons professionnelles.

Le motif de la présence sur l’espace public doit être justifié dès que la police le demande. Un arrêté doit être publié dans chaque province.

À deux dans les commerces

Il ne sera possible de faire ses courses qu’à deux personnes conjointement. Les enfants ne sont pas compris dans ces deux personnes. Cette mesure s’ajoute à la limitation du nombre de personnes par mètre carré décidée par le fédéral.

Si le télétravail n’est pas possible, distances sociales contrôlées

Les autorités wallonnes demandent aux entreprises et aux syndicats d’appliquer strictement le télétravail jusqu’au 19 novembre. Pour les métiers où ce n’est pas applicable, les employeurs et syndicats doivent faire en sorte que les règles de distanciation sociale, le port du masque et autres mesures sanitaires soient effectives et contrôlées. Il y aura donc des contrôles des services d’inspection wallons.

Appels aux infirmiers à domicile et aux étudiants

Afin de renforcer les équipes soignantes des hôpitaux, maisons de repos (et de soins), la Wallonie fait appel aux infirmiers à domicile et aux étudiants des écoles d’infirmiers, d’aides soignants et étudiants en médecine. Elle demande aussi aux éducateurs et éducatrices de venir prêter main-forte dans les centres d’hébergement des personnes handicapées mais aussi dans les maisons de repos (et de soins). Un site pour s’engager : solidaire.aviq.be.

Maximum 1 visiteur par résident dans les maisons de repos

Toujours en Wallonie, les personnes âgées en maison de repos ne peuvent recevoir qu’une personne en visite. Cette personne peut changer tous les 15 jours. Ces visites sont exclusivement organisées dans un espace dédié à cela. Pas de visite en chambre sauf pour les situations exceptionnelles de fin de vie ou si la personne souffre d’un syndrome de glissement. Il s’agit du syndrome où la personne se laisse mourir par manque de contacts sociaux. Dans ces deux hypothèses, les visites sont autorisées en chambre.

Lors de ces visites, le port du masque est obligatoire tant pour les visiteurs que pour les résidents. Le lavage des mains est obligatoire et la distance sociale doit être respectée avec aération des locaux.

Cours présentiels suspendus dans l’enseignement supérieur

En ce qui concerne la Wallonie mais aussi Bruxelles cette fois, les universités et hautes écoles devront donner tous les cours en ligne. Jusqu’ici, les bacheliers de 1re année pouvaient garder 20% des cours en présentiel, c’est désormais fini.

Compétitions sportives suspendues à partir de 12 ans

Entraînements et compétitions sportives pour les plus de 12 ans sont suspendus. Pour les moins de 12 ans, il est possible de pratiquer un sport en intérieur et en extérieur. Le sport individuel en extérieur est encouragé pour les adultes. Cela permettra l’organisation de stages lors de la semaine de la Toussaint.

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF