Namur 5000

Coronavirus : des garderies également organisées dans les écoles pendant les vacances

Pas de stage, pas de plaine de jeux, avec le confinement toutes ces activités sont interdites.

Les enfants vont donc encore rester chez eux, même durant les vacances de printemps. Pour les parents qui ne peuvent pas garder leurs enfants, essentiellement parce qu’ils travaillent dans le secteur des soins de santé, les garderies actuellement organisées dans les écoles se poursuivront durant les vacances.

Moins de garderies

La ville de Namur, a depuis ce lundi, réduit le nombre de garderies organisées car il y a peu d’enfants à garder. A l’image des chiffres fournit par Patricia Grandchamps, l’échevine de l’enseignement. "Une trentaine d’élèves sont accueillis dans les écoles communales namuroises sur les 4500 enfants qui fréquentent normalement les différents établissements". Les implantations scolaires communales qui restent ouvertes pour les gardes d’enfants sont les suivantes : Belgrade centre, Bellevue, Bouge Moulin-à-Vent, Boninne, la Court’echelle, Erpent village, Jambes Parc Astrid, Loyers, Temploux et Wépion.

L’école fondamentale de Belle-vue à Jambes accueille en ce moment entre huit à douze élèves par jour sur les 600 que compte l’implantation. "La quasi-totalité des enfants que nous accueillons ont des parents qui travaillent dans les soins de santé" explique Stéphane Jalhay, le directeur de l’école de Belle-vue.

Les garderies organisées les prochaines semaines se feront sur inscription. "Les parents ont reçu un mail. Ils doivent se signaler jusqu’à mardi 16 heures. Il y aura une liste d’élèves comme ça, on va pouvoir s’organiser". Les professeurs assureront les garderies. "Ils sont tous volontaires. Ce matin, je n’ai pas eu le temps d’ouvrir tous les mails que je reçois disant 'je viens'". C’est une solidarité avec les collègues, et avec le corps médical.

Pas de devoir

Une bonne nouvelle pour les enfants, qu’ils soient en garderie ou à la maison, le directeur de l’école de Belle-vue l’annonce "pas de devoir pendant les vacances". "Ce confinement est une situation nouvelle, stressante. C’est important de ne pas noyer les enfants sous le travail". L’école organisera un maximum d’activités plein air. Reste une inconnue : les cloches et le lapin de Pâques seront-ils confinés ou distribueront-ils les célèbres œufs en chocolat ?

sai

Retrouvez l'article original sur RTBF