Liege 4000

Coaching sur Internet: un témoin explique ses dangers

Internet et ses dangers à présent.

Avec un témoignage, celui d’un homme dont la femme a suivi du coaching sur Internet afin de créer une nouvelle activité professionnelle de coach parce qu’elle-même rencontrait des difficultés personnelles. Cela peut sembler banal mais ce n’est pas sans danger car les techniques employées posent question.

« Une personne sur Internet, qui prétend être le coach des coaches, vous propose de le rencontrer sur le net gratuitement, et fait en sorte qu’après un moment de séance stratégique, où il écoute vos fragilités, vos désirs, il parvient à vous convaincre qu’il est le seul à pouvoir vous sortir de là, à condition que vous soyez prêt à abandonner tout ce qui vous empêcherait de réussir. On parle de choses extrêmement concrètes. On parle d’une somme de 5000 euros pour pouvoir accéder à ce ‘coaching suprême’ », explique notre témoin, personne à haut degré d’éducation.

« Tout est fait dans ce coaching pour que vous ayez besoin qu’on vous aide pour avancer. On vous propose de devenir un coach pour gagner 3500 euros et même 10.000 euros net après trois mois, mais on se rend bien compte qu’une personne lambda n’a pas les compétences techniques pour pouvoir créer un tunnel de vente (ensemble des étapes entre l’arrivée d’un client sur un site de commerce électronique et la validation d’une commande électronique) par exemple. Et alors comme par hasard, ce sont des personnes qui sont au sein de ce groupe qui peuvent vous aider à avancer et qui vous prennent un pourcentage ou vous proposent de payer une certaine somme pour pouvoir avancer. C’est vraiment très bien conçu. Et si vous ramenez des clients, vous pouvez aussi avoir une contrepartie », détaille-t-il.

« Bien entendu, les gens majeurs sont libres de leurs choix. Ils le font en tant qu’adulte. Ce sont des personnes qui font confiance à une autre qu’elles n’ont jamais rencontrée, sauf sur le Net, et qui se retrouvent dans un système où il n’y a plus de possibilité de les atteindre. C’est-à-dire qu’en quelques jours, vous ne parlez plus le même langage. On ne parle non plus jamais de compétences. Or les compétences, elles peuvent être au rendez-vous mais parfois elles n’y sont pas. Il s’agit quand même de personnes qui aussi ne sont pas bien, donc il y a quand même un réel danger à vouloir aider des personnes quand on n’a pas les compétences », s’inquiète notre témoin.

Procédé fréquent

Ce type de procédé n’est pas rare sur Internet, comme le précise le commissaire Olivier Bogaert, de la Computer Crime Unit de la police fédérale : « Ces formations qui sont proposées peuvent être associées peut-être aux fameuses propositions de placements merveilleux qu’on peut vous faire. Dans ce cas-ci, on se retrouve avec quelqu’un qui peut se dire que c’est une manière pour elle, après cette formation, d’améliorer sa situation financière. Avec le net et la possibilité de toucher énormément de personnes de manière extrêmement rapide, c’est assez fréquent. Quant à leur légalité, tout le problème va dépendre de la manière dont les choses sont présentées. Si on est face à une société qui se présente comme une société commerciale, on peut avoir des lois sur les pratiques du commerce qui peuvent être contournées ».

Nous avons également tenté de joindre le coach français à la tête de ce site Internet, mais sans succès.

Les personnes qui s’estiment victimes de ce genre de procédés peuvent en tout cas contacter le SPF Economie via l’adresse pointdecontact.belgique.be

 

Olivier Thunus

Retrouvez l'article original sur RTBF