Ville de Bruxelles 1000

Cinq ans après l’attaque terroriste, un hommage aux quatre victimes du Musée juif aura lieu ce vendredi

Vendredi, un hommage sera rendu à midi pile au Musée juif de Belgique, soit exactement cinq ans après l’attentat perpétré au 21 de la rue des Minimes, a indiqué Philippe Vansteenkiste, président de V-Europe, l’association pour les victimes du terrorisme.

Vendredi, un hommage sera rendu à midi pile au Musée juif de Belgique, soit exactement cinq ans après l’attentat perpétré au 21 de la rue des Minimes, a indiqué Philippe Vansteenkiste, président de V-Europe, l’association pour les victimes du terrorisme.

“V-Europe soutient le Musée juif de Belgique dans sa démarche de commémorer l’attaque”, a expliqué Philippe Vansteenkiste à l’agence Belga. Le ministre de la Justice Koen Geens, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Pieter De Crem et le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine ont notamment confirmé leur présence, a assuré le président de l’association.

L’attaque au Musée juif a eu lieu le 24 mai 2014 et a coûté la vie à quatre personnes: le couple d’Israéliens Emanuel (54 ans) et Miriam (53 ans) Riva, la Française Dominique Chabrier (66 ans), bénévole, et Alexandre Strens (25 ans), un collaborateur du Musée.

Six jours après l’attentat, Mehdi Nemmouche a été arrêté à Marseille. Il était entre autres en possession d’armes, de munitions et d’un drapeau aux couleurs du groupe terroriste Etat islamique. L’homme a toujours nié avoir commis les faits durant toute la durée de son procès mais la cour d’assises de Bruxelles l’a tout de même condamné, début mars, à la prison à perpétuité pour quadruple assassinat à caractère terroriste. La cour a également prononcé à son encontre une mise à disposition du tribunal de l’application des peines (TAP) de 15 ans.

Mehdi Nemmouche, a été remis à la France le 17 mai dernier. Selon le parquet fédéral, le transfert du détenu a eu lieu en vertu d’un mandat d’arrêt européen émis à son encontre par la justice française. Il doit y comparaître pour la prise d’otage de quatre journalistes français en Syrie. Selon le journal français L’Express, il est incarcéré à la prison de Meaux-Chauconin, dans le département de Seine-et-Marne.

Avec Belga – Photo : BX1

Retrouvez l'article original sur BX1