Ciney 5590

Ciney: la salle Cecoco transformée en centre d'hébergement d'urgence pour une vingtaine de migrants

La salle polyvalente du centre culturel de Ciney accueille pendant quelques jours une vingtaine de migrants. Un collectif d’aide et le centre culturel s’associent pour leur éviter de rester dehors par ce froid.

«Si nous, nous avons froid, est-ce que vous pouvez imaginer eux ce qu'ils ressentent?» Valérie Bodart, la directrice du centre culturel de Ciney, explique l'évidence que constituait pour elle le fait de soutenir le collectif citoyen d'aide aux migrants actif notamment dans la région cinacienne. Elle ne se voyait pas leur refuser la mise à disposition d'un local.

Lundi soir, faute de places disponibles chez les hébergeurs bénévoles, une vingtaine de migrants dont plusieurs mineurs ont passé la nuit dans les bois de Sovet. Pour ces citoyens engagés, si cette situation est révoltante toute l'année, elle devient tout simplement inacceptable en période de grand froid. Ils ont donc décidé de frapper à la porte du centre culturel de Ciney pour trouver une solution temporaire.

Jusque ce dimanche matin, la salle polyvalente accueillera une vingtaine de personnes. Elles trouveront là un lieu chauffé pour dormir et se restaurer.

Cette ouverture d'un lieu culturel met la directrice de l'institution en situation inconfortable par rapport aux règles sanitaires, mais ne pas les accueillir serait «de la non-assistance à personnes en danger», dit-elle.

On est face à un conflit de conscience puisqu'un arrêté ministériel dit que les infrastructures dépendant du secteur culturel doivent être fermées au public. Ici, il y a une urgence, il y a des êtres humains, il y a un froid glacial. J'ai différentes casquettes: la responsable de l'institution se dit qu'on devrait peut-être rester fermé, l'humain que je suis ne peut pas ne pas ouvrir la porte. Un centre culturel doit aussi ouvrir les esprits, si on ne réagit pas en tant qu'institution dans ce genre de situation, je ne sais pas quand on le fait, ni à quoi on sert.

>>> Si vous voulez participer à cette action de solidarité, vous pouvez amener des vivres et des vêtements chauds dans le hall d'entrée du centre culturel.

La Ville de Ciney soutient l'initiative

L'action de solidarité a reçu le soutien de la Ville de Ciney qui s'est récemment positionnée comme «commune hospitalière». La solution de la salle Cecoco n'étant que très temporaire, le collège cinacien s'est aussi engagé à chercher des lieux d'hébergement pour venir en aide de manière structurelle aux personnes qui en ont besoin.

Jean-Marc Gaspard, l'échevin en charge du dossier, annonce qu'il va entamer des pourparlers avec l'enseignement catholique cinacien, propriétaire de l'ancien internat de l'institut Saint-Joseph.  

[video2] 

La salle polyvalente du centre culturel de Ciney accueille pendant quelques jours une vingtaine de migrants. Un collectif d’aide et le centre culturel s’associent pour leur éviter de rester dehors par ce froid.

Retrouvez l'article original sur MAtélé