Ciney 5590

Cimetières: que deviennent les fleurs de la Toussaint ?

Elles auront tenu quelques semaines à peine, et il faut déjà les évacuer. Les chrysanthèmes et autres pomponnettes ont une durée de vie très limitée. A Ciney, quatre personnes sont chargées du nettoyage.

On l'oublie un peu lorsqu'on vient fleurir les tombes de ses proches le 1er novembre mais les chrysantèmes, les fameuses pomponettes, ont une durée de vie très limitée. Dès les premiers gels, les plantent meurent et il faut nettoyer les cimetières. A Ciney, ce travail est en cours depuis le début du mois. Un travail ingrat mais nécessaire pour maintenir les cimetières en bon état de propreté. C'est aussi un travail de grande ampleur car les cimetières cinaciens totalisent à eux seuls près de 2500 emplacements, sans compter les cimetières des villages. Il faudra près d'un mois pour tout récolter, tout en assurant les autres missions.

Compostage et recyclage

Toutes les fleurs fanées partent au centre de compostage du BEP à Naninne. Il y en aura plusieurs containers. Les pots et les films plastiques, eux, iront en déchetterie pour être également recyclés. La séparation du pot et de la plante est facilitée par l'absence de gel. Sinon, il faut parfois s'y prendre au marteau...Mais il fait tout de même bien froid. Pas évident de travailler dans ces conditions, comme l'explique Bernard Collaro, l'un des deux fossoyeurs de Ciney.

On n'est pas des robots donc on fait des pauses de dix minutes à un quart d'heure, pour se réchauffer les mains surtout.

Sur les tombes, les pomponnettes une fois fanées ne font plus illusion face aux fleurs artificielles. Mais ces dernières ne sont pas près de les remplacer.

Elles auront tenu quelques semaines à peine, et il faut déjà les évacuer. Les chrysanthèmes et autres pomponnettes ont une durée de vie très limitée. A Ciney, quatre personnes sont chargées du nettoyage.

Retrouvez l'article original sur MAtélé