Chimay 6460

Chimay : du gaz naturel dans les zones rurales. Une première à la Ferme de l’Albatros à Poteaupré

A Chimay, c’est une première belge.

A Chimay, c’est une première belge. Les nouveaux locaux de l’Albatros qui s’occupent de personnes handicapées adultes vont être alimentées par une station alimentée au Gaz Naturel Liquéfié. Une solution innovante et écologique pour des régions rurales comme la Botte qui ne sont pas équipées d’un réseau de gaz naturel. Et la solution est aussi économique.

 

Comme un grand Thermos pour le gaz

Le site est immense et pas encore vraiment occupé. L’Albatros, service d’accueil résidentiel et foyer occupationnel pour personnes adultes handicapées s’alimentera en énergie grâce à cette station qui est une première en Belgique. alimentée au GNL, le Gaz Naturel Liquéfié. Une sorte de grand Thermos pour le gaz à basse température.

« Le gaz est à moins 160 degrés, explique Michaël Guerlus, le responsable du Développement pour Engie Solutions. Après, on va le réchauffer naturellement par des évaporateurs. Le gaz passera à la pression classique du réseau de distribution. »

 

Une solution pour les institutions des ’’zones blanches’’ en régions rurales

L’Albatros et la Fondation Chimay-Wartoise ont reconverti l’ancienne ferme en un nouveau complexe, moderne dont les besoins énergétiques sont importants. Pas évident dans une région rurale qui n’est pas desservie par le gaz naturel. Cette station sera ravitaillée par camions moins d’une fois par mois.

« Les différents équipements qui composent la station sont effectivement des solutions qu’on maîtrise depuis de nombreuses années, ajoute Michaël Guerlus. Mais l’assemblage pour offrir la solution complète est une première en Wallonie. Et sur la chaufferie principale,  nous allons transformer le gaz, pour produire de l’électricité et de la chaleur pour l’ensemble des bâtiments.»

 

Ca va alimenter tout l’Albatros

« Ca alimente tout le site. Le chauffage, les sanitaires, les cuisines, es ateliers, avec des fours de boulangerie, à pâtisserie ou à pizzas, entres autres, ajoute Alain Dambroise, le directeur de l’Asbl Albatros. On a aussi l’idée d’acquérir des véhicules qui pourront être alimentés par la station. La Ferme de l’Albatros à Poteaupré économisera un million d’euros en 15 ans. Et on est sensibilisés par l’écologie, par le recyclage des déchets. Nous limitions aussi les consommations d’énergie. Dans nos nouveaux bâtiments, nous faisons attention à l’isolation. Ca rencontrait aussi les valeurs de la Fondation Chimay-Wartoise. Donc tout tout était parfait selon notre philosophie. »

Et cette station peut être adaptée dans beaucoup d’autres cas en régions rurales. Engie espère pouvoir l’adapter aux conditions de différentes communautés ou institutions, comme des maisons de repos, des piscines ou des celtes sportifs, entre autres.

Une technologie  qui pourrait donc s’étende. Et qui sait, démarrer, plein gaz.

Retrouvez l'article original sur Télésambre