Chiens et chats perdus, abandonnés: attention aux règles!

Le chien ou le chat que vous venez de trouver n’a - semble-t-il - pas de maître? Que faire et qui contacter?

Que faire quand on trouve un chien ou un chat errant? Qui contacter? La commune, la police, le refuge le plus proche? Faut-il diffuser une annonce sur les réseaux sociaux? Peut-on le garder? 

Le site du Service public de Wallonie sur le bien-être animal, bienetreanimal.wallonie.be, nous éclaire.

Légalement, "toute personne qui recueille un animal errant est tenue de le confier à l'administration communale ou à un refuge dans les quatre jours." S'il s'agit de la commune, celle-ci prendra le relais et le placera "dans un refuge ou dans un parc zoologique, si l’espèce le nécessite."

Le lieu d'hébergement vérifiera ensuite si l'animal est porteur d’une marque d’identification. Si c’est le cas, il préviendra le propriétaire. Ce dernier devra se présenter dans les 20 jours, sans quoi le refuge ou le parc deviendra propriétaire. Et le site de préciser que "la personne qui a perdu ou abandonné son animal devra payer les frais de sa prise en charge même si l’animal ne lui est pas restitué." 

Plus de place en refuges? 

Chaque année, des milliers de chiens et de chats sont recueillis dans les refuges. Il arrive d'ailleurs (trop souvent) que ces derniers manquent considérablement de place

Si un refuge n'a plus de place pour recueillir l'animal abandonné, il proposera - dans un premier temps - à une famille d’accueil d'offrir un hébergement appropriés et les soins adéquats à l’animal.

Recueillis, restitués, adoptés, euthanasiés?

Selon une enquête du SPW environnement, "54% des chiens recueillis en refuges ont été trouvés errants sur la voie publique. 62% d’entre eux ont pu retrouver leur maître, grâce à l’identification et à l’enregistrement obligatoire des chiens. Parmi les chiens non rendus, 90% ont pu être adoptés; 10% ont malheureusement dû être euthanasiés."

Du côté des chats recueillis dans les refuges, "72% ont été trouvés errants sur la voie publique. Seuls 6% d’entre eux ont pu retrouver leur maître. Cela démontre une nouvelle fois l’importance capitale qu’ont l’identification et l’enregistrement. Parmi les chats non rendus, 49% ont pu être adoptés ; 47% ont malheureusement dû être euthanasiés."

Des chiffres alarmants.

Un animal blessé, que faire? 

Si vous trouvez un animal domestique blessé, veuillez à ce que celui-ci soit confié à un vétérinaire, en accord avec l’administration communale qui en a la charge.

Pour les animaux indigènes sauvages (renard, sanglier, hérisson, oiseaux …), c'est le Département de la Nature et des Forêts du Service public de Wallonie qui est compétent. Celui-ci sera plus que probablement contacté par la commune. Ces animaux peuvent être également confiés à un centre de revalidation des animaux reconnu.

VWese