Charleroi 6000

Charleroi : quelques noms de rues vont encore changer

La Ville de Charleroi poursuit le changement de ses noms de rues qui, parfois, sont les mêmes dans plusieurs anciennes communes de la métropole.

De nouvelles modifications sont donc ainsi prévues dans les localités de Roux, Marcinelle, Dampremy et Monceau-sur-Sambre.

Précisons toutefois que si ces changements sont prévus et qu’ils s’effectueront bientôt, les riverains de ces rues ne doivent entreprendre aucune démarche avant de recevoir un courrier officiel de la Ville de Charleroi leur annonçant officiellement le changement du nom de leur rue.

A Roux, la "rue de la Chapelle" deviendra la "rue du Wilbeauroux". Cette rue reprend un tronçon de l’ancien chemin du Wilbeauroux et, du coup, c’est bien la formulation rue du Wilbeauroux qui sera effective et non celle de rue de Wilbeauroux.

A Marcinelle, la "rue Alfred Defuisseaux" va devenir la "rue Erasme" du nom de ce
philosophe, écrivain latin, humaniste, théologien des Pays-Bas bourguignons, qui est l’une des grandes figures de la culture européenne.

Sur le territoire de
Dampremy, c’est la "rue Rogier" qui va devenir la "rue du Camp de Moscou". Ce nom provient de l’établissement, à cet endroit, en 1814, d’un camp de cosaques commandés par le général de cavalerie allemand Ferdinant Von Wintzingerode. Ceux-ci, rattachés à l’armée de Blucher, poursuivaient alors les troupes françaises en retraite. Ils ont participé à la campagne de France et au siège de Paris en 1815.


La " rue Traversière ", située à Monceau-sur-Sambre, va désormais s’appeler la "rue Louis Hannick". Louis Hannick, né le 04 octobre 1913, est fait prisonnier en 1940 au Stalag 1A. A son retour en Belgique, il fait partie de la Résistance au Front de l’Indépendance et au Groupe G. Arrêté le 1er octobre 1943, il sera torturé et fusillé au Tir de Marcinelle le 16 février 1944.

RTBF

Retrouvez l'article original sur RTBF