Berchem-Sainte-Agathe 1082

Centenaire de la fin de la Grande Guerre : Bruxelles se souvient à travers plusieurs expositions historiques et artistiques

Dès ce mois de septembre, Bruxelles commémore la fin de la guerre en proposant plusieurs expositions. Une belle occasion d’attirer l'attention sur le caractère intemporel de valeurs telles que la liberté, la solidarité, la cohésion sociale, la patrie, l'indépendance et la démocratie.

Bruxelles a vécu toute la période de la guerre en tant que capitale occupée. Un cas de figure tout à fait spécifique.

Lors de la Grande-Guerre, Bruxelles ne fut pas le théâtre de combats de tranchées. Elle fut avant tout la capitale occupée d’un pays marqué au plus profond de sa chair par le conflit mondial. Elle fut aussi le témoin au premier rang de la fracture sociale causée par la guerre et des bouleversements fondamentaux qui en ont découlé au sein de la société.

L'objectif de ces expositions est de maintenir vivant le souvenir de la réalité de la guerre et d'en tirer collectivement des enseignements pour poursuivre la construction de l'Europe démocratique dont Bruxelles est la capitale.

Aujourd’hui, 100 ans après la fin de la Grande Guerre, Bruxelles célèbre l’anniversaire de la fin de l’occupation et propose de se replonger dans cette époque, à travers plusieurs expositions historiques, artistiques, ainsi que des évènements littéraires et musicaux.

Gender@war 1914-1918. Femmes et Hommes en guerre

À travers des exemples tirés de quatre pays (Allemagne, Belgique, France et Grande-Bretagne), l’exposition proposée par La Fonderie explore l’étroite dépendance entre les fronts militaire et civil et ses conséquences sur les rôles masculins et féminins.

Lieu : La Fonderie - Musée bruxellois des industries et du travail

Date : 06/05/2008 - 21/10/2018

Infos ici

 

Au-delà de la Grande Guerre : 1918-1928

Dans l’exposition " Au-delà de la Grande Guerre : 1918-1928 ", le War Heritage Institute approfondit plusieurs thèmes majeurs tels que l’offensive finale, la libération, la période d’après-guerre, les révolutions géopolitiques mais aussi la reconstruction économique, le processus de deuil et la mémoire, les changements sociopolitiques et socioculturels.

L’exposition comprend des pièces exceptionnelles provenant des riches collections du WHI, de musées nationaux et internationaux. Les décors et les témoignages des " Années folles " ainsi que des outils interactifs réservent au visiteur leurs lots de surprises et d’émotions.

Lieu : Musée royal de l’Armée et d’Histoire Militaire (War Heritage Institute)

Date : 21/09/2018 - 22/09/2019

Infos ici 

Beyond Klimt

La fin de la Première Guerre mondiale et de l’Empire austro-hongrois a marqué la reprise d’une série d’évolutions artistiques majeures. Les changements politiques et économiques ont entraîné des migrations d’artistes, ainsi que des idées et perspectives nouvelles.

Dans cette exposition, découvrez une Europe centrale en pleine mutation à travers les yeux de Gustav Klimt, Josef Capek, Egon Schiele, Oskar Kokoschka, László Moholy-Nagy et 75 autres artistes

Lieu : BOZAR

Dates : 21/09/2018 - 20/01/2019

Infos ici

Bruxelles, novembre 1918. De la guerre à la paix ?

Le 11 novembre 1918 marque la fin de la Grande Guerre. Pour Bruxelles s'annonce la fin d'une occupation qui aura duré près de 50 mois. À travers des photos historiques, des films d’archives et des objets d’époque, l’exposition plonge le visiteur dans le Bruxelles tourmenté de 1918, pris entre gestion des problèmes sanitaires, confronté à de l’accueil des réfugiés et au retour des combattants et des exilés, et la nécessité d’instaurer la paix sociale et d’organiser une nouvelle démocratie.

Lieu : Musée Belvue

Date : 26/09/2018 - 06/01/2019

Infos ici

Berlin 1912 - 1932

L'exposition " Berlin 1912 – 1932 " met l'accent sur l'art politisé et les défis urbains entre 1912 et 1932 de cette métropole moderne mais marquée par la guerre. À travers des peintures, des sculptures, des dessins, des photographies et des films d'artistes tels que Otto Dix, Raul Hausmann, Ernst Ludwig Kirchner, Kazimir Malevitch, Alexander Rodchenko ... les mouvements clés et les esprits créatifs de cette période saisissante reprennent vie.

Lieu : Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique

Dates : 05/10/2018 - 27/01/2019

Infos ici

Belgian National Orchestra. War Requiem

Cent ans après la Première Guerre mondiale, le Belgian National Orchestra crée War Requiem de la compositrice flamande Annelies Van Parys. La rhétorique de guerre de l’agresseur résonne dans le libretto allemand de Dea Loher. Accompagnés par le Collegium Vocale, la soprano belge Sophie Karthäuser et le baryton allemand Thomas Bauer prêtent leur voix à la peur et au (dés)espoir de la génération perdue de 14-18. Aussi au programme : Symphonie n° 5 Gustav Mahler. Le concert a lieu dans le cadre des commémorations nationales de la Première Guerre mondiale en Belgique.

Lieu : BOZAR

Date : 11/11/2018, 15h

Infos ici

De la mémoire à l’histoire. Récits autour de la grande guerre

Sept acteurs présentent des poèmes et des textes en prose de la période 1914-1918. Ils symbolisent sept langues, sept soldats, sept nations ou puissances. Deux maîtres de cérémonie racontent l’histoire de la guerre en néerlandais et en français. Que s’est-il passé avant ? Et après ?

Cette représentation multimédia et multilingue présente, en mots, en images et en musique, la Grande guerre, qui a ouvert violement le XXe siècle et dont l’ombre continue de planer aujourd’hui.

Lieu : BOZAR

Date : 11/11/2018, 20h

Info ici

Juliette Patriarche