Ville de Bruxelles 1000

Bruxelles : l'exposition Monet, bijou technologique des Carolos "Dirty Monitor" rouvre ses portes ce 18 mai

Après son passage à Barcelone, l'exposition "Monet, l'expérience immersive" qui avait du être interrompue avec la crise du coronavirus rouvre ses portes ce lundi dans la galerie Horta à Bruxelles. Toutes les précautions ont été prises.

Derrière cette plongée dans l'oeuvre du peintre impressionniste, on retrouve une société carolo : "Dirty Monitor". Elle est spécialisée dans la projection d'images numériques et vidéos en 3D et elle avait déjà signé une exposition Van Gogh il y a peu. Le succès de cette petite entreprise pourrait peut-être maintenant lui ouvrir les portes des Jeux Olympiques d'hiver de Pékin en 2022.

A la frontière entre l'art et la technologie, entre l'impressionnisme et la réalité virtuelle, la société Dirty monitor continue son développement avec de nouveaux défis et de nouveaux marchés. Son savoir-faire consiste à projeter, sur des surfaces immenses, des images et des vidéos numérisées en 3D.  C'est le cas pour l'exposition consacrée aux peintres Van Gogh et Monet qui rencontrent un franc succès. Selon Orphée Cataldo, CEO Directeur de Création & Technique de Dirty Monitor, "Il y a vraiment une tendance depuis quelques années et on voit qu’il y a une demande du public. Et donc on est très sollicité. Notre exposition Van Gogh voyage dans le monde entier. Elle vient de terminer en Chine, il y en a une en Angleterre et elle va aller à Tel Aviv."


Ce succès n'échappe pas aux créateurs d'événements. Et les organisateurs des prochains jeux olympiques d'hiver ont été impressionnés par le savoir-faire de la société qui a son siège sur les quais de la Sambre à Charleroi. Arnaud Meulemeester, attaché commercial, explique : "Le comité olympique a été visiter cette expo et il a été impressionné. Et, dans ce contexte-là, vu que la mission princière approchait, l’ambassade a pu nous organiser une rencontre avec les responsables de la partie opening and closing ceremony du comité olympique."

Un succès d'entreprise qui se traduit aussi par les chiffres : la barre des deux millions d'euros de chiffre d’affaires a été dépassée par la PME carolorégienne.

Thomas Dechamps, Luciano Arcangeli le 28 novembre 2019.

Mis à jour le 15 mai 2020 par Aurore Peignois

Concernant la réouverture du 18 mai 2020

Afin d’assurer les meilleures conditions d’accueil, l’organisation de l’exposition a été adaptée et l’espace totalement repensé. Ainsi, gel et masques seront fournis et mis à disposition de tous les visiteurs, entre autres mesures.

Pour les personnes qui possèdent déjà un ticket, acheté avant le début de la crise, il demeure valable et sera accepté sur simple présentation à l’entrée. Il sera par contre impossible d’acheter des billets sur place, nous invitons donc chacun à réserver et acheter son sésame en ligne. Ainsi, en choisissant une date et une plage horaire, les visiteurs eux-mêmes contribueront au contrôle de l’afflux du public.

Pour les personnes qui possèdent déjà un ticket, acheté avant le début de la crise, il demeure valable et sera accepté sur simple présentation à l’entrée. Il sera par contre impossible d’acheter des billets sur place, nous invitons donc chacun à réserver et acheter son sésame en ligne. Ainsi, en choisissant une date et une plage horaire, les visiteurs eux-mêmes contribueront au contrôle de l’afflux du public.

Le port du masque est obligatoire dans l’enceinte de l’exposition.

Les vestiaires seront fermés, mais il sera possible d’y placer en libre-service des objets encombrants (poussettes, bagages, etc.).

Plus d'infos : https://www.expo-monet.be/